Fred Forte et le CSP veulent un titre

Si la montée est déjà assurée, Forte et ses hommes ne comptent pas pour autant brader leur ambition et préparent la saison prochaine.

Avec trois victoires de plus sur leur plus proche concurrent boulazacois (oui oui, ce sont les habitants de Boulazac) à deux journées de la fin, l’équipe du CSP Limoges et son président emblématique, Fred Forte ont bien atteint l’objectif annoncé en début de saison, à savoir, la remontée immédiate en Pro A pour la saison 2012-2013.

Dans un entretien accordé à nos confrères de laMontagne.fr, le président nous apprend que le groupe devrait en grande partie rester le même que celui qui a permis cette remontée :

« Théoriquement, on a six joueurs (Gomis, Traoré, Bougou Colo, Desroses, Mipoka et Zerbo) (…) rien ne nous empêche de garder Kyle qui n’est pas trop mal. Pareil pour Chris (Massie). (…) Notre volonté est de conserver 90% de l’équipe et de rajouter un peu de physique et de vitesse »

Certaines choses sont à revoir quant à l’installation pérenne de l’équipe à l’échelon supérieur, comme l’aménagement de la salle, qui, contrairement aux rumeurs persistantes, ne devrait pas être totalement reconstruite :

« Cette salle, elle est chaude, chaleureuse, avec un public qui met une ambiance extraordinaire (…) avoir des sièges et des espaces supplémentaires, ce serait bien mais ce n’est pas facile dans le concept de Beaublanc même si on travaille sur plusieurs choses »

Le seul élément certain d’être renouvelé est l’identité du nouvel entraineur limougeaud. Fred Sarre ayant annoncé fin mars qu’il quitterait le CSP pour rejoindre son ancien club de Bourg-en-Bresse (Pro B), le club est à la recherche d’un successeur pouvant apporter ce plus nécessaire afin d’éviter de faire l’ascenseur pour la seconde fois consécutive. A priori, et malgré les nombreuses candidatures étrangères, le choix du club devrait s’arrêter sur un entraineur français « qui connaît la Pro A ».

Concernant les objectifs de la saison prochaine, Fred Forte émet quelques réserves, sachant que toutes les cartes ne sont pas dans les mains de son équipe :

« Si on gagne la Coupe de France, je ne cache pas qu’on se battra pour disputer le tour préliminaire (de la Coupe d’Europe). »

Pour lui et ses troupes, l’essentiel est de ramener un trophée pour finir cette saison en apothéose :

« Entre les play-offs et la Coupe de France, on n’est pas exigeant : on veut un titre. Onze ans après, cette équipe et ce public le méritent. »

Malgré leur riche effectif, rien n’est joué d’avance. On ne peut que leur souhaiter bon courage dans leur quête.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.