Fred Weis : « Tanjevic, il m’insultait tous les jours »

Frédéric Weis s’est complètement dévoilé au Populaire dans une interview très touchante et passionnante.

Dans une très longue et passionnante interview accordée au quotidien, Le Populaire du Centre, Fred Weis est revenu sur son parcours de basketteur professionnel. S’il est connu pour sa (très grande) taille et son passage à Limoges et en équipe de France notamment, l’ancien pivot des Bleus a dévoilé une partie de sa vie privée bouleversante et surprenante.

Extraits choisis d’une interview à retrouver en partie ici et en intégralité dans l’édition papier d’hier :

« Je ne voulais pas faire de basket. Et puis, c’était difficile pour moi de rêver de faire une carrière en sport. »

« En fait quand Limoges est venu me chercher en me disant : ‘Tiens t’as ton contrat, tu peux signer là’, je me suis alors dis que je peux essayer de gagner un peu d’argent et qu’après, je retournerai en Lorraine, pour être chomeur comme tout le monde (rires). »

UPDATE : « On a détecté qu’il était autiste à l’âge de trois ans. Je ne voulais pas le croire. C’est très mal passé. Déjà, j’ai commencé par essayer de me battre avec moi-même pour tenter de l’assumer. »

« J’ai beaucoup bu moi qui ne buvais jamais d’alcool. À cette période, j’ai commencé à faire le plus de conneries possible. Je me suis fâché avec Bilbao parce qu’en fait je n’y arrivais plus, je n’avais plus envie de jouer. C’est là que j’ai pris beaucoup de poids aussi. J’ai pété les plombs, J’étais en pleine dépression, je prenais des cachets qui m’ont fait prendre presque 40 kilos. »

« Je reviens vraiment de loin. En gros, j’ai pris une grosse dose de cachets parce que je ne voulais plus être là. Je l’ai fait deux fois. Je me suis réveillé en voiture, j’avais plein de bouffe à côté de moi, sauf que je ne me rappelais pas être allé en acheter. Moi je trouve ça marrant avec le recul. Mais ça fait peur. En fait je pensais prendre des somnifères et moi j’avais pris des hypnotiques, et ça sert à rien. Enfin… si : j’ai dormi pendant 20 heures. »

« Au bout d’un moment, je me suis dit que ça ne servait à rien de vouloir se détruire et qu’il fallait essayer d’avancer. » Sa femme a été là. « Petit à petit, la vie a repris le dessus. Je me suis dit que c’était un peu con à mon âge de complètement partir en vrille. Ma femme m’a beaucoup aidé. Heureusement qu’elle était là d’ailleurs. »

« Vince Carter, je ne pensais pas qu’un mec pouvait sauter autant. Sauter comme ça, c’est improbable. »

« Tanjevic, il m’insultait tous les jours. Tous les jours ! C’est pour ça que ça me fait rire maintenant quand j’entends les gars du CSP qui disent : “Oh là, là, il (Giannakis) nous parle pas toujours très bien”. Oui, mais il n’insulte pas, il crie. Or moi, Tanjevic criait en m’insultant. Et en plus, j’ai eu le malheur de lui dire que j’étais Italien d’origine et que je comprenais la langue. Donc il m’insultait tous les jours en italien ! Il y a même des fois, j’étais obligé d’appeler ma mère parce que je n’avais pas tout compris… C’était rock’n’roll Tanjevic. Quand je rentrais le soir, j’étais crevé. Pas de l’entraînement en lui-même, mais à force d’en prendre plein la gueule toute la journée et d’être super stressé. Parce que si je loupais un truc, c’était mort, il arrêtait tout et c’était moi qui prenais pendant cinq minutes. Mais c’est là où j’ai le plus progressé et où j’ai acquis le plus de confiance en moi. Parce que, que je sois bon ou mauvais, il me faisait jouer. »

Tags :
Comments

Commentaires (31)

  1. Quelle malhonn&ecirc

    Il y avait une raison particulièrement grave qui a plongé Fred dans une dépression suicidaire…. et vous l'éludez pour n'écrire que le fait qu'il s'est mis à boire ? Il faut mettre des ". . . " quand on tronque une interview !

    Mais comment osez-vous ? Soit vous n'écrivez rien et vous renvoyez vers l'article, soit vous mettez la totalité !

    C'est écoeurant…. Faire du Voici/Gala avec la sincérité d'un être entier !…… Pffffff ! Si seulement ce n'était que de la maladresse…… ou au minimum de l'incompétence…..

  2. Capucine

    Je mettais simplement un intitulé qui synthétisait mon commentaire….. Mais, à vos ordres !

    Alors faites comme Basket News pour tenter d'être au moins honnêtes si tant est que la déontologie fasse partie de vos pratiques…..

  3. Capucine

    Parce que laisser penser que Fred serait simplement un alcoolique…… sans évoquer son désespoir lié à la maldie de son fils, c'est dégueulasse !

  4. lepanda

    Au-delà de l'interview du populaire, je voudrais juste ajouter que je le trouve vraiment bon au micro de France Bleu Limousin pour commenter les matchs du CSP. Agréablement surpris la première fois que je l'ai entendu, il sait de quoi il parle et surtout il en parle bien!

  5. on rêve ?

    entièrement d'accord avec "capucine" commencer un chapitre en laissant "j'ai beaucoup bu…" sans avoir une ligne avant (oui ça prend une ligne !) pour essayer un minimum d'expliquer c'est malhonnête…

    mais bon on a l'habitude avec ce brave vincent ricard qui nous a fait une formidable analyse de csp/bcm et de l'antisportive de traoré…

    courage vincent, tu l'auras ton stage de journalisme un jour…

  6. moneyinthebank

    je pense que si tu avais parlé également de la maladie de son enfant les gens auraient également cliqué pour voir l'article en totalité ton argument n'est pas bon

  7. Tim Floyd

    Si Fred Weis a pété les plombs, c'est pour une seule raison : les problèmes de son fils.

    Il aurait en effet été plus malin de le préciser, puisque tout découle de ça.

    Parce que des pauvres mecs qui se soûle la gueule pour le plaisir, ça existe et c'est pas le cas de Weis.

  8. Syra Sylla

    Concrètement, le but de cette news est que vous cliquiez sur le lien du Populaire pour avoir l'intégralité des propos de Fred Weis…

    Après si vous préfèrez venir vous énerver ici parce que vous pensez que BasketActu est un site anti-CSP, libre à vous.

    Bon week-end !

  9. yoyo2101

    @Syra

    Je suis sidéré des réaction allant jusqu'à traité de malhonnête le travail que tu as réalisé. Travail de journaliste parfaitement honnête qui cite les sources et renvoi par un lien vers le propriétaire de l'interview.

    Pour infos : je suis un grand fan de Limoges depuis les années 80 et du grand Fred (que j'ai toujours défendu sur tous les forums). ET je suis papa d'un enfant handicapé (ce que j'ignorais pour Fred !). C'est une chose que l'on vit avec pudeur et qui nous sert de moteur mais jamais d'excuse ! Pour moi c'est plutôt Voici Gala ou Closer qui mettent cela en avant et ton choix éditorial Syra me convient parfaitement. J'ai cliqué sur le lien et ai eu l'info… mais j'aime autant l'homme pour son chemin que pour les causes qui l'ont fait trébucher. Merci à toute l'équipe et bravo pour votre patience face à toutes les attaques injustifiées …

  10. tony

    Gros HS: une petite lecture s'imose:

    Réactions des supporters (hooligans peut etre?) du CCRB, après leur défaite contre fos, arbitrée par: MR CARLOS MATEUS, bizarrement envoyé vers la proB ce week end.

    Marrant.

    Concernant l'article sur Fred, rien à redire, les gars serieux détendez vous, etre tatillon ou émotif à ce point ça me fait peur! Vous preferez qu'on ne lise plus rien qui se rapproche du Csp? car c'est ce qu'il finira par arriver, commenter ok mais agresser derrière l'ordi…. On a le choix de lire ou pas, chacun a une cervelle pour interpreter a sa manière donc ne vous insurgez pas à chaque détail qui vous déplait! Etant limougeaud ça me fatigue déjà de voir que dès les 1ers commentaires ça va partir en sucette, alors j'imagine pour les autres…

  11. on rêve ?

    j'imagine que l'article parlait de Weis pas du csp…mais bon j'ai du confondre…demander un minimum de rigueur ce n'est pas hyper grave je trouve…