Galatasaray en toute logique face au Spirou

Galatasaray n’a pas eu à s’employer pour l’emporter face au Spirou Charleroi (64-50).

Boniface Ndong est assurément l’une des très bonnes pioches du mercato de Galatasaray. L’ex-tour de contrôle barcelonaise s’est en effet montré intraitable face au Spirou. Présent en attaque, l’intérieur sénégalais constitue un solide point d’ancrage pour la team turque qui apparait déjà comme surdimensionnée pour l’Eurocup. Déjà en tête au bout de dix minutes, Galatasaray a ensuite continué à dérouler avec l’excellent David Hawkins (12 points lors de la première mi-temps) pour driver le tout. Le Spirou, lui, a eu du mal à approcher le cercle hormis sur de rares contre-attaques. Et avec un bon pressing des Turcs, difficile également de se créer des positions de shoots faciles…  Mais à trop contrôler, Galatasaray a vu son adversaire belge revenir sur ses talons. Seulement avec quelques gros shoots bien envoyés la team turque a eu de quoi voir venir (36-29 à la mi-temps).

Progressivement le duo Hawkins/Ndong est monté en régime. Mais à l’instar de la première période, Galatasaray n’a pas réussi à tuer le match coupable de fautes d’inattention. Par chance, c’est selon, les shooteurs belges ne parvenaient pas à se régler. C’est le moment qu’ a alors choisi Milan Macvan pour apporter le danger dans la raquette tout comme David Hawkins (18 pts au total)véritable poison. En face la défense du Spirou montre trop de largesses pour espérer stopper l’armada turque qui pourtant ne force pas du tout son talent. Justin Hamilton (6 pts, 5 rbds et 5 pds)a tenté d’apporter un peu de percusssion mais sans succès. Mais à chaque panier Galatasaray répliquait par un gros shoot comme ce tir primé d’Ender Arslan histoire de montrer qui était le patron. A l’image de Michael Scott, les Belges ont pourtant jouer le jeu jusqu’au bout mais ces Turcs là c’est de la bombe et l’exploit n’était clairement pas à leur portée.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.