Gallinari et Hairston font plier le Maccabi

Débuts en fanfare pour le nouveau Milano.

EA7 Milano – Maccabi Tel-Aviv 89-82

Par Bricko

L’argent ne fait pas le bonheur… mais il te fait gagner des matches contre le Maccabi. Giorgio Armani n’a pas signé des chèques tout l’été pour rien. Deux de ses principales recrues ont percé la muraille jaune et bleue du Maccabi, le Nugget Danilo Gallinari (23) et l’ex de Sienne, Malik Hairston (25 pts).

Schortsanitis est le premier à se montrer avec le premier point du match sur lancer mais surtout un contre brutal sur Gallinari qui montait innocemment au dunk. C’est son ancien coéquipier du temps de l’Olympiacos, Bourousis, qui entame alors un one-man show. Après 5 minutes de jeu, Milan mène 9-5 avec 9 points du pivot grec. Le grand Ioannis va toutefois déchanter lorsque Big Sofo va lui mettre le poster de la soirée sur la cabosse. Parfois on se dit que les basketteurs devraient pouvoir porter des casques comme les rugbymen.

Les Israéliens, partis prudemment, passent un terrible 14-0 entre le 1erle 2e quart-temps grâce à une défense suffocante et une bonne entrée de Papaloukas, qui a toujours son premier pas de momie mais un don inégalé pour provoquer les fautes et finir sur la ligne. Sergio Scariolo, le nouveau coach des Lombards, fait entrer sa second unit et Malik Hairston commence doucement son récital. Les jeunes Melli et Radosevic exhibent leur belle chevelure très fashion week qui tranche avec la coupe très monastique du meneur remplaçant Giachetti. Les Milanais reprennent la tête mais Eliyahu enchaîne les paniers de papy après treize feintes dos au panier. Surtout Papaloukas envoie une passe de sa moitié de terrain pour le alley-oop deJordan Farmar, dont ce sera le seul highlight de la soirée (6 pts à 3/11 pour le Net).

Après un début de match un peu brouillon, Gallinari se rappelle aux bons souvenirs des lecteurs de BS, à l’époque où il tenait un blog sur le site et montait sur tous les Marconato et Chiacig du championnat transalpin. Il marque à 3 pts, baisse la tête et attaque le cercle sur chaque possession puis chipe un ballon à Papaloukas et va finir sur la ligne. Milan rentre aux vestiaires avec 3 pts d’avance (41-38).

Impression de déjà-vu, Sofoklis commence la 2e mi-temps comme une tornade mais il s’épuise vite, concède des paniers faciles en défense et prend des fautes stupides. David Blatt le rappelle rapido sur le banc. Côté Milanais, Gallinari est au-dessus du lot, trop mobile, trop puissant. Le système, c’est la balle à la Gallo et on s’écarte. L’Italien passe la soirée sur la ligne de réparation (13/16 sur la soirée). Il attire la défense israélienne comme un aimant et Hairston en profite. L’ailier ricain fait se lever le public milanais en enchaînant contre sur la planche puis filet en un-contre-un.

Les Milanais ont 13 points d’avance et on s’envoie déjà des textos pour savoir si on sort au Corso Como ou aux Navigli après le match quand le vétéran David Blu gâche la fête en lâchant deux triplés consécutifs. Le papy boom continue avec une interception et le 2+1 pour Papaloukas. Le Maccabi est à 6 points et Gallinari paume 2 ballons de suite. Eliyahu (23 pts – 8 rbds) met un move déguelasse de plus. Plus que 4 points !

Mais Gallinari n’est pas revenu chez la Mamma pour plaisanter. Il claque un gros 3 pts ligne de fond puis Omar Cook pique le ballon dans les mains de Papaloukas. Même l’intérieur remplaçant Mason Rocca (10 pts – 7 rbds) fait 100% sur la ligne avec ses lancers francs à 2 mains après feinte à faire passer Joakim Noah pour un puriste. Les Milanais commencent la saison sur les chapeaux de roue. Côté Maccabi, Blu a shooté à 3/4 à 3 pts. Le reste de l’équipe à 0/10. L’arrière Devin Smith finit à -3 d’éval. Il arrive quand Keith Langford ?

EMPORIO ARMANI
# Player Min Pts 2FG

M-A
3FG

M-A
FT

M-A
Rebounds As St To Bl Fouls Rkg
O D T Fv Ag Cm Rv
5 GIACHETTI, JACOPO 13:29 3 0/1 1/2 2 2 1 2
7 HAIRSTON, MALIK 31:14 25 7/9 2/4 5/7 1 3 4 6 1 1 2 5 6 32
8 GALLINARI, DANILO 33:55 23 2/4 2/5 13/16 1 6 7 1 1 4 1 2 11 28
9 FOTSIS, ANTONIS 18:19 4 2/2 0/2 2 2 4 1 1 1 3 4
10 COOK, OMAR 26:36 6 2/3 0/2 2/2 1 1 4 1 2 1 2 8
11 NICHOLAS, DREW 33:25 3 1/6 2 2 2 1 -3
12 ROCCA, MASON 19:24 10 4/5 2/4 2 5 7 1 4 3 14
14 FILLOY, ARIEL DNP
15 BOUROUSIS, IOANNIS 18:27 13 5/9 1/2 3 7 10 3 1 3 1 14
18 MELLI, NICOLO 03:24 0/1 1 1 1 -1
20 VIGGIANO, JEFFREY DNP
43 RADOSEVIC, LEON 01:47 2 1/2 2 -1
Team 2 2 2
TOTALS 200:00 89 23/36 7/23 22/29 9 29 38 15 3 13 4 1 24 24 99
63.8% 30.4% 75.8%
MACCABI ELECTRA
# Player Min Pts 2FG

M-A
3FG

M-A
FT

M-A
Rebounds As St To Bl Fouls Rkg
O D T Fv Ag Cm Rv
4 PAPALOUKAS, THEODOROS 23:05 13 2/3 0/1 9/12 1 6 7 2 1 3 1 2 7 19
5 HENDRIX, RICHARD 12:51 6 3/3 2 2 3 1 6
6 SMITH, DEVIN 21:22 2 1/4 0/2 3 3 1 1 1 5 1 -3
7 BLU, DAVID 25:04 15 3/5 3/4 1 3 10
8 ELIYAHU, LIOR 28:29 23 10/13 3/5 8 8 1 1 2 6 30
9 FARMAR, JORDAN 29:53 6 3/9 0/2 1 1 1 2 3 2 1
10 PNINI, GUY 16:19 2 1/3 0/3 1 1 2 2 -2
11 BURSTEIN, TAL 07:22 4 2/2 0/1 1 2
12 OHAYON, YOGEV 13:19 0/3 0/1 1 1 2 1 1 1 -3
14 SCHYER, JONATHAN DNP
15 JAMES, SHAWN 09:08 2 1/1 1 1 1 1 1 2
21 SCHORTSANITIS, SOFOKLIS 13:08 9 3/5 3/5 2 2 1 4 1 1 3 6 7
Team
TOTALS 200:00 82 29/51 3/14 15/22 5 22 27 9 5 11 1 4 24 24 69
56.8% 21.4% 68.1%
Tags : , , , , ,
Comments

Commentaires (1)

  1. oo

    Je retiens surtout la faillite d'à peu près tout le Maccabi (surtout Farmar et Pnini) mis à part Papaloukas, Blu, Eliyahu et un peu gros Short au début.