George Eddy : « Je vois une équipe de Paris au Final Four d’ici cinq ans »

Le commentateur nous a donné son point de vue sur le championnat de France.

Le niveau du championnat de France de Pro A est en plein centre des débats depuis quelques semaines. Lors de son traditionnel bilan NBA sur Basketsession, George Eddy a également évoqué la ligue française. S’il estime que le championnat français a ses propres qualités, il voit également une équipe parisienne prendre le contrôle de l’Europe d’ici quelques années, à condition que les Qataris s’en mêlent.

« En Espagne, Barcelone a déjà six défaites alors qu’ils sont quasi-invaincus en Euroleague. C’est un signe de puissance en Espagne et un signe de faiblesse en France ? Il ne faut pas être trop catégorique. La réalité, c’est que l’Espagne a un championnat plus fort car plus de moyens. Mais le championnat français a également ses qualités. C’est un championnat formateur. C’est incroyable le nombre de joueurs passés par chez nous avant de partir en Espagne. On a Joffrey Lauvergne Florent Piétrus et Mike Gélabale à Valence. Fabien Causeur, Thomas Heurtel et Adrien Moerman sont également en Espagne. Sans oublier Lamont Hamilton, Justin Doellman, Marcus Slaughter, la liste est encore longue. Il faut accepter notre niveau et mettre en valeur les qualités de ce championnat sans cracher dans la soupe sous prétexte que Chalon a perdu contre Boulazac. Le mérite revient à Boulazac.

Ce qui me paraît évident, c’est que la prochaine grosse locomotive de Pro A, qui aura l’ambition et les moyens de jouer l’Euroleague, sera une copie conforme du Paris Handball. D’une manière ou d’une autre, l’argent du Qatar va intervenir. Et ils auront de grandes ambitions, dominer la Pro A et s’attaquer à l’Euroleague. A un moment, on pensait que ce serait l’ASVEL mais ils se sont plantés. C’est une équipe avec un gros budget sur Paris qui va jouer ce rôle. Je vois une équipe de Paris au Final Four d’ici cinq ans. Bon je vais rester humble parce que j’avais aussi pronostiqué une division NBA en Europe en 2012 (rires). »

Tags :
Comments

Commentaires (13)

  1. OscarAbine

    Mouais… Argent ou pas, c'est rarement des clubs qui émergent d'un coup d'un seul dans leur championnat qui se retrouvent au F4. C'est plutôt les habitués de la gagne à l'échelon de leur championnat national, qu'on y retrouve…

    Après, s'il y a des clubs "locomotive" en France, on va pas se plaindre. Mais j'attends de voir un club français à 25 M€ de budget (compte tenu des charges sociales en France, c'est ce qu'il faudrait pour figurer dans l'élite européenne en pouvant recruter de très gros calibres)…

    Quant à l'Asvel, oui,ils se sont ratés, mais rien ne dit qu'ils ne vont pas relancer quelque chose d'intéressant.

    Et en Espagne, y'a aussi Kim Tillie à Murcie (même s'il n'a pas été vraiment formé en France).

  2. jo

    Pourtant, je ne vois pas les quataris investir dans le basket à Paris.

    Coubertin ne fait pas le plein alors qu'ils ont l'équipe la plus offensive du championnat avec MAY,DIOT,WILLIAMS ou ALBICY.

  3. Vincent Ricard

    L'Efes, Fanerbahçe, Khimki, Milan et d'autres le prouvent, l'argent ne fait pas le bonheur.

  4. jo

    Encore une fois, on voudrait tout centraliser et tout donner aux parisiens parce que c'est la capitale. Ils sont déjà gavés de loisirs et le basket, ils s'en foutent.

    Il n'y a que le foot qui réussit à Paris et encore il leur faut des stars à chaque fois.

    On pourrait dire que le rugby avait pendant une époque réussi sportivement mais le public était rarement derrière et en spectateur plus qu'en supporter.

    D'autres clubs en France méritent plus qu'un gros investisseur viennent mettre ses billes pour le faire grandir.