George Eddy : « La Leaders Cup ? Un succès total »

Tous les quinze jours, George Eddy décrypte désormais l’actualité NBA sur BasketSession et celle du basket français sur BasketActu sans compromis et surtout sans bullshit.

Dans « No BS avec George Eddy », George Eddy, la voix de la NBA en France, analyse tous les 15 jours l’actualité marquante. Le vendredi sur BS, c’est « George Eddy time messieurs-dames » ! Et il y en a aussi pour l’Euroleague et le basket français.

Euroleague : Barcelone, le Real Madrid et le CSKA sérieux prétendants au Final Four

Chaque match est important. C’est la grande différence avec la NBA et tout compte jusqu’au goal average. On arrive dans la dernière ligne droite. Des équipes comme Barcelone ou le Real Madrid se promènent en tête et n’auront pas de problème pour se qualifier. Ce sont deux candidats en puissance pour le Final Four. Le CSKA Moscou est aussi l’un des prétendants. Reste à savoir qui sera le quatrième qualifié car il y a beaucoup d’équipes comme compétitives.

La Leaders Cup ? Un succès total

Pour moi c’est un succès total. J’ai vu pas mal de commentaires un peu mitigés mais les organisateurs sont parfaitement conscients qu’ils peuvent encore apporter des améliorations dans le futur. La lumière, la décoration de la salle, l’accueil sont encore perfectibles. Mais c’était une première donc il est normal qu’il y ait des imperfections. L’essentiel c’est que l’évènement ait réussi à attirer des sponsors français et internationaux. Quand on connait les difficultés qu’a le basket pour trouver des partenariats comme peuvent en obtenir le foot ou le rugby, c’est donc un succès. Le public a su répondre présent puisque la salle était presque pleine durant les trois jours.

Sportivement, ça permet de jouer à haut niveau en espérant devenir plus forts en Euroleague. La finale entre Gravelines et Strasbourg était tout à fait logique. Ces deux équipes sont les deux favorites pour la suite de la saison. Avec un Gerald Fitch à 100%, Strasbourg aurait pu l’emporter mais avec son effectif très dense, Gravelines est un véritable rouleau compresseur actuellement. Mais attention, car dans les huit premiers qui se qualifieront pour les playoffs, il n’y aura pas d’équipe faible.

Tags :
Comments

Commentaires (1)

  1. GW

    En gros du moment qu'on signe avec un gros partenaire c'est un "succès total"…

    Pas exigeant le Georges… En meme temps quand on passe de la NBA a la pro A pendant qu'un autre part couvrir le All Star Gamme à sa place !