Georgi Joseph : « C’est normal que le groupe éclate »

L’energyser de la raquette orléanaise a livré quelques éléments d’explication sur l’éclatement de l’équipe.

Amara Sy, Maleye N’Doye, Yohann Sangaré… Voilà autant de noms que le public orléanais ne reverra pas l’an prochain du moins dans ses rangs. A cette liste déjà bien garnie, le nom de Georgi Joseph pourrait éventuellement se rajouter. Le pivot n’a en effet pas caché sa volonté de départ (malgré le fait qu’il soit encore sous contrat) et ne s’étonne d’ailleurs pas de l’éclatement du groupe.

« Je ne suis pas venu à Orléans pour Philippe Hervé ou le club, mais pour le projet qu’on avait ensemble, Amara, Yohann Marco, Maleye et moi. On avait prévu de faire quelque chose de grand ensemble. Mais le club n’a pas fait les efforts pour nous garder tous, comme on l’aurait aimé. Il n’en a même jamais été question. C’est normal que le groupe éclate ! » (La République du Centre).

Cependant, s’il ne trouve pas d’accord avec un club pour le rachat de son contrat, l’intérieur restera à l’OLB. Mais dans quel état d’esprit dans ce cas ?

Tags : ,
Comments

Commentaires (20)

  1. GW

    "le club n’a pas fait les efforts pour nous garder tous"

    Voila la conséquence de la règle JFL, des français surpuissants face à leur club, qui dictent leurs conditions, qui partent quand bon leur semble et trouvent toujours preneur.

    Le pire c'est que Joseph n'aura aucun mal à se recaser. Comme Sangaré qui s'est barré en milieu de contrat en étant capitaine… Son profil est tellement rare en pro A, on oubliera très vite ce que le club et le coach représente pour lui !

    Je trouve les dirigeants bien passifs face à cette prise de pouvoir des joueurs. C'est des victimes à l'OLB ? Rien sur les déclas d'Amara Sy, rien sur celles de Sangaré, c'est inquiétant pour la suite.

  2. MICK

    Il est certain que les contrats sur 2 ou 3 ans ne servent à rien…Les joueurs font ce qu'ils veulent quand ils veulent…Les dirigeants de club sont démunis de tout pouvoir,et ne sont pas du tout aidés par la ligue qui pourtant devrait faire appliquer certaines règles de base,mais nous sommes en FRANCE…

  3. ...

    En espagne,leurs regles sont encores beaucoup plus strictes concernant les joueurs etrangers.

    Regarde maintenant le niveau de leur equipe nationale et de leur championnat.

  4. Pfff

    Et personne ne se dit que les mecs n'avaient ptet juste pas envie de rester à Orléans ? Comme il le dit, ils sont venus pour jouer ensemble, or, Orleans voulait pas garder Amara Sy. A partir de là, les autres n'avaient pas d'interet precis à rester. Et si, les contrats servent à qq chose, à recuperer des indemnites de transfert. Si les dirigeants demandent trop peu, c'est qu'ils sont betes mais ça, c pas la faute des joueurs