Georgi Joseph : « Le coach ne fait pas de favoritisme »

Pleinement épanoui à Monaco, Georgi Joseph apprécie la façon de faire de son coach Zvezdan Mitrovic.

Après quelques mois compliqués l’an dernier avec Orléans, Georgi Joseph (35 ans, 1m98) vit un exercice beaucoup plus serein avec la Roca Team. L’équipe monégasque est en effet engagée sur tous les fronts que ça soit le championnat, la BCL, la Coupe de France ou la Leaders Cup. L’intérieur a vite trouvé ses marques avec des moyennes de 4,4 points et 4,1 rebonds (pour 7,7 d’évaluation) par match en championnat. S’il marche aussi bien c’est peut être parce que lui et ses coéquipiers « vont tous dans la même direction. On travaille pour un seul but, le bien-être de l’équipe. Le coach ne fait pas de favoritisme. Derrière, c’est aussi la façon de faire de l’Europe de l’Est. J’ai fait pas mal de clubs en France, là c’est très différent. Il n’y a pas de jeu de manipulation, pas d’hypocrisie. C’est franc, peut-être froid mais toujours direct. La dernière personne que j’ai connue qui était comme cela, c’était Christian Fra, l’ancien président de Nancy. Ils savent récompenser les efforts. Dans l’équipe, il y a zéro égo » (Site LNB). 

Cet état d’esprit collectif est peut être ce qui permettra à Monaco d’aller chercher le titre de champion de France, l’équipe restant sur deux grosses déceptions en playoffs à chaque fois face à l’ASVEL.

Crédit photo : F/Blaise

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.