Georgi Joseph n’est pas inquiet pour l’ASVEL

Malgré le début de championnat délicat de l’ASVEL, Georgi Joseph ne s’inquiète pas pour la suite.

Avec un bilan de deux victoires pour quatre défaites en championnat, l’ASVEL est loin de répondre aux attentes d’avant-saison. Il faut dire qu’avec les recrutements de Taurean Green, David Lighty et David Andersen, les attentes étaient élevées. Mais les Villeurbannais ont joué de malchance avec les blessures d’Edwin Jackson et Georgi Joseph qui ont pénalisé la mise en place des automatismes. Car les premières sorties de l’ASVEL en championnat ont montré que l’équipe n’était pas encore prête. Si les leaders ne manquent pas dans le groupe, cela ne rejaillit pas forcément sur le terrain. Mais comme l’a confié Georgi Joseph dans Le Progrès, il n’y a pas lieu d’être inquiet. « Nous avons beaucoup de joueurs talentueux et il faut se donner le temps de construire une équipe« .
Cette mise en place explique sans doute pourquoi l’ASVEL ne tourne pour le moment qu’à 66,3 points de moyenne (avant-dernier total de la division juste devant les 65 points de moyenne du SPO Rouen). Quand on a dans ses rangs le meilleur marqueur en titre, Edwin Jackson, et des attaquants reconnus comme Ahmad Nivins cela apparait comme une incongruité. Mais l’an dernier l’équipe avait connu un démarrage encore plus compliqué avec un 4-0 initial avant la suite que l’on connait. La patience sera donc à nouveau le maitre-mot pour les Villeurbannais cette saison…

Crédit photo : F.Blaise

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.