Gilles Moretton tacle Pierre Grall et ses joueurs, un nouveau pivot pour samedi ?

La lourde défaite de l’ASVEL en Semaine des As n’a pas du tout plus à Gilles Moretton qui n’a pas tardé pour faire quelques déclarations houleuses.

La lourde défaite de l’ASVEL en Semaine des As n’a pas du tout plus à Gilles Moretton qui n’a pas tardé pour faire quelques déclarations houleuses. Dans une interview donnée au Progrès, Moretton est monté au créneau incriminant l’attitude désinvolte des joueurs.

« L’attitude nonchalante et révoltante de certains joueurs. Elle est inacceptable. Contre Nancy, nous n’avons pas joué pendant trente-huit minutes et contre Chalon, nous avons totalement raté notre entame de match, comme face à Hyères-Toulon ou cette même équipe bourguignonne il n’y a pas longtemps. Alors, bien sûr, l’équipe a été courageuse quand elle a été dans le dur et elle me plaît quand elle affiche ce visage-là. Mais pourquoi ne rentrons-nous pas le couteau entre les dents sur le terrain ? »

Si les joueurs n’ont pas été épargnés, Nordine Ghrib a, lui, toute la confiance de son président :

« Nordine est seul dans cette aventure et fait bien son boulot. Il a fait ce que nous lui avions demandé quand il a été nommé, notamment de relancer les jeunes. Mais on ne peut pas le laisser aller au feu tout seul… »

Mais le plus visé dans l’affaire n’est autre que Pierre Grall, directeur des opérations du club, qui a pris extrêmement cher :

« Le club a actuellement des challenges très importants à relever, notamment celui de la salle, qui nous demande beaucoup d’énergie et va totalement décoller après le jugement qui vient d’être rendu. Mais je ne suis pas satisfait du tout de la situation sportive. Pierre a impulsé toutes les grandes décisions sportives depuis trois ans, nous avons des moyens conséquents mais je m’interroge sur leur bonne utilisation. Nous avons des torts sur le recrutement… »

« Comment ces attitudes ont-elles fini par s’imposer ? Quand on est l’Asvel, on ne doit pas subir, on doit anticiper, décider. Pourquoi a-t-on tergiversé depuis la blessure de Bangaly Fofana, qui date d’un mois et demi ? Cette situation a déséquilibré l’équipe, au sein de laquelle Zizic se fout de notre gueule depuis le début. C’est insupportable d’entendre dire qu’il était en train de discuter avec son agent pour nous quitter et rejoindre son ancien club (Cedevita Zagreb) »

Moretton a ses limites et il semblerait qu’elles soient atteintes :

« Il faut resituer les objectifs, arrêter de se prendre pour ce que nous ne sommes pas. Aujourd’hui, nous devons viser la huitième place (NDLR : les huit premiers disputent les play offs). »

Ce week-end, les Villeurbannais se rendent à Nancy qui aura certainement très envie de prendre sa revanche sur le quart de finale perdu aux As. Le staff villeurbannais espère recruter un nouveau pivot pour renforcer la raquette verte d’ici samedi. La fin de saison va être sympathique…

Tags : , , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.