Giorgios Printezis : « Il fallait trouver le bon rythme »

Face à la Belgique, la Grèce de Giorgios Printezis a dû attendre la deuxième mi-temps pour débloquer la situation.

On savait la  Grèce favorite de son huitième de finale face à la Belgique. Mais ces derniers leur ont donné plus que du fil à retordre. Il a d’ailleurs fallu attendre la deuxième mi-temps pour que la différence ne se fasse. Pour Giorgios Pintezis tout est une question de rythme.

« Ce n’est pas deux visages. Tous les matchs ne sont pas faciles. Toutes les équipes prennent les matchs les uns après les autres. Là face à la Belgique il fallait juste que l’on trouve le bon rythme. Contre l’Espagne ou la Pologne ça sera encore un match différent. Je ne peux pas parler de la France (éventuel adversaire en demi-finale ndlr), on a avant un match très important mardi. On va bien préparer ce match, faire du scouting pour être le meilleur possible. Il est très important d’être concentré pendant quarante minutes ».

Propos recueillis à Lille

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.