Greg Beugnot : «dangereux de jouer contre une équipe française »

Qualifié pour les quarts de finale, l’Elan Chalon retrouvera la Chorale de Roanne. Un tirage au sort qui ne satisfait pas totalement le camp bourguignon.

Des deux derniers survivants français en Eurochallenge, il n’en restera qu’un après les quarts de finale puisque les équipes vont devoir s’affronter. Et hasard du calendrier, les deux formations doivent s’affronter à la même période en championnat. Une situation qui a entrainé un point de vue mitigé de la part de Gregor Beugnot, l’entraineur des chalonnais.

« C’est dangereux de jouer contre une équipe française. D’autant plus que si l’on va jusqu’à la belle, on jouera 4 fois contre la Chorale en 10 jours puisqu’on les recevrait le samedi suivant en championnat… Le point positif, c’est la récupération au niveau du déplacement. Et aussi le fait qu’il y aura au moins une équipe française au Final Four ». (Le journal de Saône et Loire)

S’ils passent l’obstacle, les Bourguignons seraient alors opposés au gagnant du choc Fuenlabrada-Triumph Moscou. Et en cas de victoire des Moscovites, cela donnerait l’occasion de revoir contre une équipe française le fantasque Davon Jefferson, ex-ASVEL.

Tags : , ,
Comments

Commentaires (1)

  1. GW

    Roanne ne se serait pas sabordé, j'aurais mis une pièce sur eux mais avec Wright à la mène et un calendrier compliqué en Pro A, ils vont se faire manger par Chalon.

    C'est dommage, Andre Barrett claquait de bonnes perfs en Europe, il y avait moyen d'aller au bout…