Greg Beugnot : « Joffrey on n’arrive pas à trouver ce qu’il a »

Le technicien a fait le point sur les blessés dont le plus mystérieux : Joffrey Lauvergne.

L’infirmerie bien garnie Greg Beugnot s’en serait volontiers passé. Car depuis le début de la préparation, Chalon n’a toujours pas pu s’entrainer avec un effectif complet ce qui explique
les quelques matchs, dont celui de jeudi face à Limoges, que les Bourguignons ont laissé en route.

« C’est la première année que l’on a ce type de blessures car elles ne sont pas musculaires. C’est une chose que l’on a du mal à maitriser » se désole-t’-il.

Et comme s’il ne fallait pas en rajouter dans le blessé, c’est au tour d’Ilian Evtimov de connaître un petit souci physique.

« Ilian il s’est bloqué le sacrum en tombant sur le terrain. On pensait qu’il ne pourrait pas rejouer mais l’osthéo l’a remis sur pied à la mi-temps. Il s’était blessé au même endroit la semaine dernière. Mais tout ça, tous ces petits bobos qui trainent font que l’on prend notre mal en patience. Il nous reste trois matchs amicaux dont je vais essayer de faire tourner un peu nos titulaires. ».

Seulement il ne pourra compter immédiatement sur Joffrey Lauvergne. Absent depuis plusieurs jours, l’intérieur est celui dont le cas apparaît comme le plus compliqué, tout simplement car un diagnostique n’a pas encore pu être posé.

« Joffrey on lui a fait passer une batterie d’examens et on n’arrive pas à trouver ce qu’il a. Il est très handicapé il ne peut pas s’entrainer. On a tout anticipé, une fracture de fatigue etc… mais il n’y a rien. On espère que le médical va trouver ce qu’il a ».

Shelden Williams lui est vivement espéré pour la semaine prochaine mais tout dépendra de l’IRM de contrôle qu’il doit passer lundi à 17h. Quant à Steed Tchicamboud, son dos va beaucoup mieux mais il n’est pas encore à 100%. Greg Beugnot n’a donc plus qu’à croiser les doigts pour que tout son petit monde soit prêt pour le match de reprise face à l’ASVEL.

Tags : , , , , ,
Comments

Commentaires (2)

  1. NadEEm

    Une aparté par rapport à l'article je n'avais encore jamais vu Capela à l’œuvre mais sa taille combiné à sa détente et sa mobilité font de lui un potentiel NBA. Et vu les cascades de blessure peut être aura-t-il son mot à dire sur ce début de saison. La mise en place du pick and roll central avec Steed pour la passe lobée a fait mouche à moult reprise. Enfin bref souhaitons lui le meilleur et qu'il prenne une dizaine de kilo pour qu'il puisse espérer viser plus haut.