Greg Beugnot : « Jouer sur notre vitesse de balle »

Pour Chalon, il reste encore l’obstacle de la belle à passer avant de pouvoir rejoindre Bercy.

Défaite = élimination…. Pour les deux formations l’équation est aussi simple  qu’ 1+1=2. Mais ce match décisif aura une saveur particulière puisqu’il ouvrira les portes de Bercy pour le vainqueur et l’opportunité de pouvoir disputer la prestigieuse Euroleague. S’il fallait faire un pronostic, l’Elan Chalon partirait avec un léger avantage du fait de  pouvoir évoluer à domicile. Mais au vue de la physionomie du match 2, qui aurait pu déboucher sur une défaite plus lourde qu’un 78-74, il n’est pas question de verser dans l’excès de confiance dans les rangs chalonnais.

« À Orléans […] on n’a pas été à la hauteur pendant deux quart-temps […] J’espère que les gars ont été vexés dans leur orgueil car le match 3 sera du même acabit et de la même intensité. Il faudra aussi que l’on joue en attaque sur notre vitesse de balle et non pas sur nos qualités individuelles » explique ainsi Greg Beugnot dans Le Journal de Saône et Loire.

Il ne reste plus qu’à l’appliquer sur le terrain…

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.