ALL STAR GAME

Greg Beugnot et sa vision du métier d’entraineur

Alors qu’il fête ses dix ans à la tête de l’Elan, l’entraineur a donné une itw passionnante pour France 3 Bourgogne.

Arrivé à Chalon en avril 2003 avec un séjour italien à Varèse, Greg Beugnot est l’un des visages emblématique de l’Elan. A part Pascal Donnadieu avec la JSF Nanterre, peu d’entraineurs peuvent se targuer d’être resté aussi longtemps aux commandes d’un club pro. Montant en puissance depuis plusieurs saisons, la dernière s’étant conclu par un historique triplé Coupe de France-Championnat-Semaine des AS (plus finale de l’Eurochallenge), le club vit une saison 2012-2013 un peu plus délicate. Cependant, les Bourguignons restent solidement ancrés aux premières places et peuvent toujours croire à la deuxième place, voir la première. Pour conserver cette bonne dynamique, Greg Beugnot a du se remettre en question comme il l’a expliqué dans une longue et très instructive interview pour nos confrères de France 3 Bourgogne. .

« Un entraîneur est avant tout jugé à l’aune de ses résultats sportifs, à l’empreinte qu’il laisse dans le club. Aujourd’hui, un coach doit être tout : un formateur, un entraîneur, un psychologue, il faut savoir coacher un match, être un leader, rassurant, faire du public relation, gérer la presse… Avant c’était plus facile, le profil des coachs était bien plus clair et défini. Désormais, le coach c’est une pièce très importante du puzzle. Le plus dur, c’est l’évolution du jeu. De nombreux coachs européens proposent des variantes, ils changent régulièrement, vont de l’avant. On ne peut plus copier tel ou tel système,. Il faut toujours être dans l’anticipation ».

Reste à voir maintenant jusqu’où ira Chalon cette saison…

Tags : ,
Comments

Commentaires (13)

  1. zither

    entraîneur: ok

    formateur: non

    psychologue: non

    1 sur 3 pas terrible comme ratio

  2. Thomas

    Pas terrible comme ratio mais champion de France ….

  3. canto

    Zither le"basket pour les nuls" se trouve dans toutes es bonnes librairies même au fin fond du trou du cul de la France…..

  4. Stuart Redman

    Beugnot bon coach et qu'il fut un bon joueur OK

    Mais formateur & psychologue je suis plutôt mort de rire aussi, il me fait penser à Choulet à Roanne, quand Choulet perdait c'était toujours de la faute des Français.

    Avec Beugnot c'est pareil, les soirs de défaites, c'est parce que Lang, Aboudou ou Capela ont pas apporté assez en venant du banc et pas parce que en même temps les titulaires ricains ont shooté a 30% ce jour la.

    C'est le cas dans beaucoup de clubs de ProA ce genre d'attitude, ou on préfère faire jouer des américains de 3eme zone qui eux ont le droit de faire n'importe quoi sur le terrain.

    Après on se demande pourquoi nos jeunes partent à l'étranger et y jouent parfois plus qu'en France. L'argent diront les esprits étroits. L'argent seulement? Vous en êtes vraiment surs? Relisez quand même les interviews de certains sur ce qu'ils pensent de la formation en ProA (voir entre autre les cas Lauvergne et Westerman)

    On est nuls dans les coupes majeures en europe de toute façon, alors au moins mettons vraiment les jeunes sur les terrains.

  5. cevascoschilb

    J'ai bossé un peu aux côtés de Beugnot, et toi tu le connais par ses déclarations dans la presse…

    Tu connais pas son discours.

    Et toi tu as formé combien d'internationaux ?

    Aminu est arrivé pommé à Chalon. JBAM est un des plus rentables à la minute. Il a au moins réussi à former un collectif depuis 3 ans, pas forcément des stars.

    Koffi il a fait quoi dans sa carrière ?

    Arrête un peu de critiquer parce que tu lis des trucs dans la presse qui orientent ta pensée et viens voir un peu comment il travaille.

    Et si BEugnot n'est pas psychologue dans son approche, personne ne l'est, va voir un de ses colloques un jour …