Greg Beugnot : « Il faut que ça se libère »

Malgré le succès et la qualification pour le Last32, Greg Beugnot estime que ses joueurs ne jouent pas encore assez libérés.

Les sourires à la fin du match Paris Levallois-Bonn étaient assez révélateurs : la qualification pour le Last32 de l’Eurocup était dans la poche. Cependant, en bon perfectionniste, l’entraineur Greg Beugnot avait des choses à redire sur le contenu du match proposé par ses joueurs.

« C’est bien parce que l’on va chercher ce match après prolongation et que l’on récupère le pointaverage. Mais il faut que ça se libère. C’est volontaire et généreux mais on n’arrive pas du tout à se libérer. Par moment il y’a des mauvais choix, des choses comme. On ne s’est pas mis en sécurité, ce n’est que des détails. Le contenu est à 60/70% intéressant mais il faut absolument qu’on arrive à gommer le reste. Peut-être que les victoires nous apporteront ça. La qualification c’est peut-être la première satisfaction depuis le début de la saison ».

« Dans le money-time on a très bien géré. On est mieux dans les gestions de fin de match. Entre guillemets c’est moins brouillon, plus structuré. Mais je pense que l’on a la possibilité de se mettre à l’abri de ça avant. Ils ont la volonté de bien faire mais ça se tétanise par moment ».

« Je pense que je vais utiliser beaucoup de turnovers par rapport aux matchs qui vont arriver après pour que tout le monde soit dans le rythme. Il faudra quand même être cohérent sur le terrain, il ne faudra pas que ça soit n’importe quoi. C’est un peu la cerise sur le gâteau d’aller faire un dernier match à Strasbourg parce que ça aurait été un tout autre match si on avait dû aller chercher la qualification ».

Crédit photo : Mercieca

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.