Greg Beugnot : « Je suis un homme de projet »

Greg Beugnot a évoqué le projet parisien lors de sa présentation et le néo-francilien ne manque pas d’ambition.

Il était 17h à la salle Marcel Cerdan de Levallois quand la conférence de presse du Paris-Levallois a débuté. Une conférence destinée à donner le coup d’envoi d’une nouvelle ère, celle de Jacques Monclar.

Greg-Beugnot-AnnDee-Lamour

En effet, l’inénarrable consultant beIN Sport et RMC est devenu il y a quelques semaines le directeur sportif du club francilien, au sortir d’une saison dont on retiendra certes la Coupe de France remportée, mais aussi les 3 maigres victoires en phase retour et une absence des playoffs. L’ancien coach d’Antibes, Limoges, Pau et…de Paris, a décidé de s’entourer d’un coach qu’il connaît bien, et pour cause, Gregor Beugnot, lui aussi intronisé ce mercredi.

« Greg nous rejoint pour deux saisons, avec une option en cas de qualification en Euroleague », précise le nouveau patron sportif du club. Pour lui, comme pour le président Aubry, le choix d’un tel coach est indiscutable. « Greg fait partie des coachs français incontournable », confirme Jacques Monclar, « il nous rejoint avec une ambition que nous partageons ».

Quelles ambitions alors ? « On a l’ambition d’aller le plus haut possible », indique le nouvel entraineur, « mais vous donner un timing, j’en suis incapable. Il convient d’abord d’installer des frontières, des valeurs. Il y a tout pour réussir à Paris».

Le PL se dote ainsi d’un binôme charismatique et capable de donner de la visibilité au club. L’amitié entre les deux nouveaux hommes forts du sportif n’étant pas d’ailleurs étrangère à leur réunion sous la bannière francilienne. « Je viens en partie parce qu’il y a Jacques », indique d’ailleurs Greg Beugnot, « mais aussi parce qu’il y a un projet ». Un projet qui a pris le dessus sur les offres que l’ancien coach de l’Elan Chalon a pu recevoir.

« J’ai eu d’autres contacts oui, mais de meilleurs projets non. Je suis un homme de projet», insiste le champion de France 2012.

Un projet qui commencera par reconstruire mentalement les joueur et « évacuer les séquelles de la saison passée », selon Beugnot, avant de recruter deux nouveaux joueurs. « Un arrière complémentaire d’Andrew (Albicy), et capable de prendre le relais quand il le faudra « .

Jacques Monclar complète le tableau et dessine le futur effectif. « On a des joueurs référencés, un joueur comme Maleye N’Doye aura une revanche à prendre. Et, je me mouille un peu, on devrait accueillir Nicolas Lang ». L’ancien chalonnais amènera sa qualité de shoot et sa connaissance du système Beugnot.

Mais le technicien voudra aussi s’appuyer sur ce qu’il estime être la force du club, ses jeunes. « Le PL a un centre de formation fantastique, on aura besoin de développer les potentiels pour avoir un effectif hiérarchisé » Voilà donc à quoi devrait ressembler l’équipe la saison prochaine, et Jacques Monclar promet « une équipe sympathique pour le public parisien ».

En ce qui concerne les objectifs, ce sera les huit premières places en championnat. « Après, entre la première et la huitième, cela dépendra du travail. Avec moi on travail beaucoup », indique Greg Beugnot, comme un avertissement à ses futurs joueurs. « A Chalon, certains joueurs n’avaient pas besoin de primes de victoires. Ils avaient un jour de repos. Un professionnel doit travailler au moins 4h par jour ».  Ca, c’est fait.

Pour l’Eurocoupe, « Tonton Bégor » ne change pas de discours. «Il serait présomptueux de dénigrer la deuxième coupe d’Europe. Une compétition ça se joue. Il serait intéressant de savoir où on en est sur le plan européen pour se projeter ensuite », insiste le coach. « Délaisser la coupe d’Europe, je trouve ça aberrant. Un match ça se gagne, peu importe le niveau».

Le Paris-Levallois, soutenu par les deux municipalités (dont les adjoints aux Sports étaient tous deux présents), repart sur de nouvelles bases. Deux figures nationales reconnues, une humilité et une envie de communiquer sur des valeurs saines et un budget de 5 millions d’euros pour essayer de tutoyer les sommets. Du pain sur la planche. Mais le très haut niveau à Paris, enfin, est à ce prix.

Par R.O

 

Crédit photo : Ann Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires (1)

  1. esbrouf

    >>Le PL a un centre de formation fantastique, on aura besoin de développer les potentiels pour avoir un effectif hiérarchisé »

    A Chalon, des potentiels énormes : Lauvergne très peu de temps de jeu, en espoirs : Capella très peu de temps de jeu, Ouartata aucun temps de jeu , Adjagba aucun temsp de jeu , Gaillard aucun temps de jeu ….
    de l'esbrouffe , encore de l'esbrouffe toujours de l'esbrouffe.

    >>Jacques Monclar promet « une équipe sympathique pour le public parisien ».
    Esbrouffe , esbrouffe …mais qu'ilmporte
    A en juger par les retransmissions télévisées… : 800 spectateurs les grands matchs dont sans doute 200 du club … En terme d'entrées le 16eme de la pro A à n'en pas douter …