Greg Beugnot : « La rentrée de Daniel Ewing va nous soulager »

L’entraineur du Paris Levallois Greg Beugnot est revenu sur la décision de couper Jawad Williams ainsi que sur le retour proche de Daniel Ewing.

Greg-beugnot-large-MerciecaUne phrase bien connu dit que « les absents ont toujours tort« . Du côté du Paris Levallois ça n’est pas ce que l’on pense au sujet de Daniel Ewing. En effet, l’arrière étasunien est actuellement absent mais pas de son plein gré car ce dernier purge sa suspension de six matchs suite aux incidents du match PL-BCM. Pour Greg Beugnot, l’entraineur du Pl, son retour proche est un vrai soulagement car Andrew Albicy, seul meneur du groupe, était très sollicité sur les derniers matchs.

« Je pense que Daniel va montrer que c’est une erreur ce qu’il s’est passé. Il est très frustré et vexé de ce qu’il s’est passé. Mais aujourd’hui c’est quelqu’un quand on le voit à l’entrainement qui est exceptionnel. On a eu tendance à focaliser sur cette petite bagarre entre guillemets et on ne se rappelle pas de la valeur des joueurs. Aujourd’hui Andrew est isolé à la mène, il joue quarante minutes ; il y’a la Coupe de France en parallèle du championnat. Il va arriver un moment où on risque une grosse blessure sur Andrew si on n’a pas de rotation rapidement. Donc c’est pour ça qu’aujourd’hui la rentrée de Daniel va surtout soulager par rapport à Andrew ».

 

Pour le pivot Sean May, le retour va prendre bien plus de temps, sans même savoir si le meilleur marqueur de Pro A de la saison 2012-213 pourra rejouer avant la fin de la saison.

« Sean on ne le reverra pas avant mars pour le premier constat. Le gros problème ça sera la greffe osseuse. Le médical dit que ça va être très long au niveau de la rééducation. Peut-être qu’à la fin de la saison on le reverra… si jamais il y’a un retour de Sean il y’aura de toute façon un travail à faire en parallèle tout en conservant Elton jusqu’à son retour à la fin. Je ne sais pas dans quel état physique Sean va revenir ».

 

La situation du dernier « absent » est elle beaucoup plus simple puisque définitive. On sait en effet depuis plusieurs jours que l’ailier-fort Jawad Williams ne portera plus la tunique du Paris Levallois. Une décision qui a été prise par les dirigeants franciliens en raison de sa longue suspension. Mais pour Greg Beugnot cela a été un véritable crève-cœur d’avoir à s’en séparer.

« Quand je suis passé à la Commission, j’avais demandé à ce qu’il y’ait des sanctions financières contre les joueurs. Parce que des suspensions comme ça ça prend les coachs en otage, une équipe en otage et les clubs. Résultat des courses je ne pense pas qu’un joueur soit aussi durement sanctionné dans n’importe quel sport. Nous ça a été un déchirement car Jawad a fait beaucoup d’efforts pour pratiquer le basket que je souhaitais et ainsi de suite. Là il fallait penser aux intérêts des deux. Le joueur ne pouvait pas rester jusque fin mars sans jouer. C’est impossible dans sa carrière. On a eu de la chance, on voulait signer un 4-3, on signe Hervé Touré avant. On s’en sort un peu miraculeusement mais ça n’est pas normal, il faut que ça serve de leçon. Sur ce coup-là vous les médias avez une responsabilité sur la suspension longue de Jawad, il faut être honnête car ça a tourné en boucle. Il n’y a pas eu un coquard, pas une goutte de sang sur le parquet, il n’y a rien eu. Je trouve ça exagéré ».

 

Crédit photo : Mercieca

Tags : ,
Comments

Commentaires (2)

  1. OscarAbine

    Ah bah oui, c'est vrai, j'avais pas bien vu, c'est un journaliste qui a sauté sur le terrain pour étrangler Holland, pas du tout Jawad Williams.
    Putain, c'est gonflant, à la longue, le "c'est la faute des journalistes".
    Faut assumer, de temps en temps !
    OK, une si longue suspension, ça pénalise le club autant que le joueur. Mais c'est dans tous les sports pareil. Un footeux qui tabasse un arbitre ou agresse un autre joueur, il prend une suspension, pas une amende. Idem en rugby, en hand ou ailleurs. Pourquoi le basket ferait différemment ?

  2. pedrolito

    Ah désolé gringo en rugby la sanction intervient uniquement dans le cadre d'un coup de poing ou d'une violence aggravée tout le reste est accepté lol,pour le foot,si tu mets une claque à un joueur style KOCIELNY qui a pris un rouge contre l'ukraine (suspension d'un match) sur le match de gravelines y a vraiment pas grand chose: pas de coup, pas de sang, pas de ko, donc faut sanctionner quoi ? L'étranglement ? il le retient au cou vu le golgote qu'est williams s'il avait voulu vraiment l'étrangler l'autre serait tombé dans vappes.
    Gravelines a été frustrée d'être battue par PARIS ça a un peu chambrer et voila.
    Tu sanctionnes 6 match comme EWING maxi et tu donnes 50.000 euros d'amende et voila le tour est joué !