Greg Beugnot : « On ne peut pas démissionner »

Si la tâche s’annonce ardue, l’entraineur chalonnais affirme que son équipe va tout donner.

Do or die… Pour l’Elan Chalon l’équation est simple : en cas de défaite face au Maccabi les derniers espoirs s’envoleront. Un scénario que refusent avant-match l’équipe bourguignonne. Il faut dire que l’Elan a du cravacher  dur toute la saison dernière pour obtenir le précieux sésame. Mais le contexte n’est pas forcément évidemment avec le besoin de faire un sans-faute pour y croire encore, tout en étant tributaire des résultats des autres équipes de la poule. Pour Greg Beugnot, il n’est toutefois pas question de baisser la tête.  » Faut pas rêver… Il faudrait un miracle. Mais on ne peut pas démissionner à trois journées de la fin. Alors on va essayer » (Le Journal de Saône et Loire). L’arrivée de Kévin Houston en relais de Steed Tchicamboud est en tout cas un argument de plus en faveur de l’Elan au vu de ce qu’il a pu déjà montré face au Mans lundi dernier en championnat.

Comments

Commentaires (1)

  1. MrSam87

    Faut pas rêver effectivement, c'est le Maccabi Tel-Aviv, et qui plus est, est à domicile. Déjà qu'à Chalon, il y a eu correction. Il faut être réaliste, et revoir le fond car cela fait plus d'une décennie que l'on traîne ces lacunes. À ce rythme la on est pas prêt d'accéder au Top 16.