Greg Beugnot : « On travaille pour les playoffs »

Le coach chalonnais a loué le travail founri par ses troupes en vue des playoffs.

Sur l’analyse du match

« Ils ont fait un très bon premier quart temps. Je discutais avec des arbitres qui vont siffler lundi à Limoges, ils me disaient « vous vous êtes rendus le match facile ». Oui on s’est rendu le match facile parce que l’on a su anticiper leurs mouvements, on a su monter notre agressivité défensive et on a su sortir du rythme dans lequel ils voulaient nous imposer de jouer. Dans le premier quart temps on a été naif défensivement mais après la défense s’est mise en place et là on a imposé que la balle reste en périphérie. Si on occulte les quatre dernières minutes qui ne me plaisent pas, sur le reste c’est cohérent. La balle est restée là où on voulait qu’elle aille. Avec l’engagement physique que l’on amis ils allaient avoir une baisse physique et c’est ce qui s’est passé. Mais ça n’était pas aussi facile que ça ».

 

Sur le bénéfice des entrainements

« Aujourd’hui on n’attend rien des gens, on travaille pour nous avec six mois de retard et six mois de retard c’est énorme avec ceux qui ont été blessé comme Shelden qui, depuis quelques matchs, commence à reconfirmer qu’il est un très bon joueur de basket, Marcus qui est un rookie et qui ne connait pas le jeu à l’européenne…. Tout ça il fallait le rattraper à un moment ou un autre. On a eu à un moment la chance de ne plus être premier et ne plus pouvoir prétendre à l’être. Donc on s’est dit « c’est pas grave ». Après je ne sais pas si le championnat va changer et que l’on récupérera l’avantage du terrain mais il ne faut pas que ça change la physionomie de ce qu’on fait. On a dit aux joueurs que l’on ne travaillait pas pour maintenant, nous on travaille pour les playoffs.

Et aujourd’hui (hier) j’ai trouvé l’alchimie défensive et offensive de mieux en mieux. Ca n’est pas encore cohérent en fonction de certains cinq. Mais une grande équipe elle a un fil conducteur avec ses tirs et aujourd’hui (hier) on leur impose ça. Si on veut jouer face à certaines équipes il faut avoir la discipline par rapport à ses coéquipiers tout simplement. Tout ça on n’a pas eu le temps de le travailler donc on a beaucoup de boulot. On leur  a dit qu’il fallait rattraper le temps perdu donc ils travaillent comme des fous. On fait des entrainements beaucoup plus durs que les matchs. Je ne sais pas si ça nous donnera la possibilité d’aller au bout mais ce dont je suis sûr c’est que cette équipe-là ne veut rien lâcher. Elle s’est fixée un objectif en commun, et pour l’instant les prestations sont beaucoup plus intéressantes qu’il y’a un petit moment ».

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.