ALL STAR GAME

Greg Beugnot : « Je ne sais pas si le mot défense est dans leur vocabulaire »

En conférence de presse, Greg Beugnot a fustigé le manque d’envie de ses joueurs en matière de défense.

Après le BCM en championnat et Saragosse en Eurocup, le Paris Levallois s’est à nouveau incliné dans un match qu’il avait à sa portée. Face à Pau, c’est l’investissement défensif qui a posé problème selon le coach Greg Beugnot.

Trop beaux trop tôt ?
« J’ai l’impression que les leçons ne servent pas. C’était le même cas de figure contre Gravelines; sur les deux paniers de Nicolas Lang tout le monde s’était exité alors que le match n’était pas fini. Aujourd’hui il est quand même temps que l’on enregistre et que l’on fasse des prestations autres que ce que l’on montre sur les deux matchs à domicile. Là je n’ai pas l’impression que l’on travaille beaucoup sur le terrain. Je n’ai pas l’impression que l’on fasse vraiment les efforts nécessaires. On est dans la réactivité à chaque fois; on vient faire un petit match de basket tranquille, pépère. J’espère que les choses vont changer ».

Une défense absente
« C’est curieux mais aujourd’hui je ne sais pas si le mot défense est dans leur vocabulaire. Parce que ce que l’on voit là aujourd’hui (hier) ça n’est pas de la défense, c’est du grand n’importe quoi. Il faut faire les efforts pour gagner les matchs et la priorité ce sont les efforts défensifs. Ce soir (hier) honnêtement je n’ai pas vu de défense; le peu de fois où ça marche, la fois d’après il y’a un oubli. Je trouve ça inadmissible à ce niveau ».

Une question de volonté
« Je ne sais pas mais je pense que ça va vite rentrer dans les têtes. S’il n’y a pas de coeur à l’ouvrage tu ne peux pas gagner. Comment expliquer que l’on puisse à six secondes de la fin laisser un pivot aller dunker ? Ce sont des choses que j’ai rarement vu. Si tu n’as pas la volonté d’arrêter ton joueur et que tu attends que l’aide défensive vienne, c’est complètement abérant mais c’est ce que j’ai vu ce soir (hier). Il arrive à un moment où il faut avoir faim et je n’ai pas l’impression que les joueurs aient faim. Si on n’a pas d’orgueil, on va droit à la catastrophe ».

Crédit photo : Mercieca

Comments

Commentaires

Comments are closed.