Greg Beugnot : « Une vraie équipe est en train de naître »

Pour Greg Beugnot, le Paris Levallois commence à trouver e plus en plus son identité.

Greg-Beugnot-AnnDee-LamourSi l’on prend le Paris Levallois de la première journée et celui qui a affronté Le Havre hier samedi, l’écart est abyssal. Il faut dire que les Franciliens étaient partis de loin. Nouveau coach, nouveaux joueurs… les automatismes ont mis du temps à se créer, le jeu à se mettre en place. Mais depuis plusieurs semaines, le PL surfe sur une dynamique positive marqué notamment par le retour d’Andrew Albicy au plus haut-niveau après sa saison 2012-2013 relativement décevante. A la peine en championnat (une dernière place avec seulement trois victoires pour treize défaites), Le Havre n’a pas su résister sur la durée face à un PL dont l’entraineur Greg Beugnot a apprécié le contenu proposé.

« Défensivement on peut avoir de très très bons passages, il y’en a où à mon avis on est en-deçà de nos possibilités, surtout dans le replacement, moins sur la volonté individuelle. Ça c’est quelque chose que l’on va essayer d’énormément travailler. Quand on est oppressant on voit qu’on peut faire déjouer les équipes adverses ».

Pour son prochain match, le derby du 92 sur le parquet de la JSF Nanterre, l’entraineur francilien pourra en plus compter sur le retour de suspension de Daniel Ewing (présent pour la rencontre face au Havre en civil dans les tribunes). Ce dernier sera attendu au tournant ce qui fait dire à son coach qu’il ne lui mettra pas de pression supplémentaire.

« Je n’ai pas besoin de lui mettre la pression, toute la semaine on va lui parler de ça. On a juste besoin de lui montrer comment on a fait ces dernières semaines à l’entrainement. L’erreur il l’a assumé mais il ne faut pas non plus qu’il ait trop d’excitation. Le fait que ça soit à l’extérieur à mon avis c’est mieux ».

Outre ce retour rien n’indique que l’effectif du Paris Levallois ne connaisse une retouche supplémentaire avant la date limite pour la signature de jokers (date fixée à la fin du mois de février). En conférence de presse, Greg Beugnot a reconnu que son club cherchait à se renforcer sur les postes extérieurs pour pallier à une éventuelle blessure. Le nom de Blake Schilb est de nouveau revenu sur le tapis même si la situation n’a pas évolué d’un pouce.

« C’est clair et net : Blake a dit qu’il aimerait revenir jouer pour moi. Nous on l’a appris il y’a très peu de temps. Après ça se fera ou ça ne se fera pas. On a besoin de quelqu’un en plus, je vous le garantie, si on est ambitieux. Faire les playoffs si on a une blessure sur les postes extérieurs  … On voulait voir après l’arrivée d’Hervé Touré quel profil de joueur on avait besoin sur l’extérieur. On serait complètement stupide de passer à côté de Blake Schilb quand on connait la qualité du joueur. Les joueurs en ont beaucoup parlé suite aux différents articles sur son éventuelle arrivée. Sur les échos que j’ai de leur part, ils sont très favorables.
Si ça se fait je serais très heureux mais ça imposera aussi que l’on soit meilleur. Ça mettra de la pression sur les coachs, sur Blake, sur le club car on va nous dire « si vous l’avez-vous allez devoir vous dévoiler un peu plus ». Je sais qu’il veut venir ça c’est sûr. S’il vient tant mieux, s’il ne vient pas il ne faut pas non plus que ça soit quelque chose de négatif ».

Il faudra donc attendre encore plusieurs jours, voire semaines afin de savoir si ce dossier aboutira. Car si l’envie des deux parties est commune, le dossier reste complexe en fonction de la situation contractuelle du joueur avec son club de l’Etoile Rouge de Belgrade et les autres clubs qui pourraient également se positionner pour obtenir ses services.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

 

 

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.