Gregor Beugnot : « On a un très gros plateau cette année »

Dans une interview accordée au Journal de Saône-et-Loire, le coach de l’Élan Chalon s’est exprimé sur la semaine des As, qui débutera demain à Roanne.

Co-leader du championnat avec le BCM, l’Elan Chalon se pose comme l’un des prétendants les plus sérieux pour la victoire finale. Mais dans une compétition où les surprises sont légions, Greg Beugnot, le technicien chalonnais, se montre prudent à l’heure de donner un pronostic.

« Je ne vois pas qui est favori cette année. Aujourd’hui, on a quand même Roanne qui est chez lui, et qui peut sauver sa saison en remportant les As. En plus, la Chorale vient de l’emporter à Cholet qui n’aura rien à perdre. Peut-être que le CB est une équipe de Coupe ? On ne peut donc pas dénigrer ces deux équipes. Et après, on retrouve les six grosses cylindrées du championnat. Sans dénigrer les autres éditions de la Semaine des As, on a un très gros plateau cette année. »

Mais depuis la victoire en Coupe de France, les Bourguignons se sont transformés en véritable machine à gagner. Groupe talentueux à l’image de son leader Blake Schilb (14,7 points de moyenne), l’Elan a appris à gérer ses émotions, point capital pour gérer ce genre de rendez-vous particulier.

« C’est curieux, mais je pense que c’est grâce à ça que nous avons gagné ensuite la Coupe de France. Ne serait-ce, par exemple, que pour la gestion de nos émotions lors de l’hymne national. À Pau, j’avais vu des visages se décomposer lors de la Marseillaise. C’est ça aussi l’expérience. »

Et cette expérience, c’est justement ce que gagnent progressivement les jeunes cette saison. Portés par un collectif peu modifié à l’intersaison, il leur est ainsi plus facile de trouver leurs marques et de tenir leur rang lorsque le coach fait appel à eux, qui plus est avec un nombre de matches importants dans un temps réduit.

« Le banc, ça peut être un avantage. Mais le problème, c’est que tu dois gagner absolument le premier match, puis la demi-finale. Je me souviens par exemple de Cholet et Nancy qui ont voulu gérer leur quart en vue de la demi-finale. Mais après, c’est parfois compliqué de remettre les titulaires. Par contre, c’est quand même rassurant pour les titulaires de savoir qu’ils ne seront pas obligés de jouer 35 minutes par match. »

Avec cette équipe plus complète et plus expérimentée, Greg Beugnot espère faire mieux que la défaite l’an dernier où l’équipe avait laissé passer sa chance.

« En 2011, on était plus dans l’excitation de l’équipe qui voulait prouver. On focalisait tellement sur l’attaque qu’on a joué la finale pour ne pas la perdre durant trois quart-temps. Aujourd’hui, on sait qu’il faudra défendre avant tout. »

Pour rappel, Chalon affrontera le Paris-Levallois en 1/4 de finale ce vendredi à 18h00 (rencontre retransmise sur Sport +).

Tags : , ,
Comments

Commentaires (2)

  1. Mr Sandman

    Cette équipe de Chalon, que Beugnot le veuille ou pas, se pose quand même comme favori.

    On sent surtout que cette équipe a soif de victoires et de trophées.

    Pourquoi pas la semaine des AS cette année ?

  2. un chalonnais

    on a la daaaaaaaalle !!!