Gregor Beugnot : « On est resté dans nos principes »

Face au SPO Rouen, c’est en maintenant à chaque minute son travail de sape que le Paris Levallois du coach Gregor Beugnot a pu faire la différence.

Sur le SPO Rouen
« A partir du moment où une équipe commence à avoir des résultats dans son championnat et en plus dans une compétition européenne, les équipes qui vont venir elles n’ont rien à perdre. On aura d’autres matchs comme ça ; ce sont des matchs que l’on aurait pu perdre il y’a quelques mois. On a gagné contre une équipe avec un énorme pourcentage à trois points. Il y’a beaucoup d’équipe qui aurait perdu ou baisser la tête à cause de la qualité d’adresse qu’ils ont eu. Mais on est resté dans nos principes, on a fait les efforts et à la fin ils étaient émoussés et usés ».

La blessure de Blake Schilb dans le premier quart-temps
« Il a eu une petite entorse. La possibilité était de retenter le diable à la fin, on l’avait strappé à la mi-temps au cas où mais dans ma tête c’était non. Ça n’aurait rien changé, il aurait été diminué. C’était important aussi que les autres joueurs retrouvent la confiance et jouent plutôt que de remettre la pression sur quelqu’un qui était diminué ».

Le travail de récupération
« On travaillait quand même la récupération même quand ça ne marchait car on avait l’envie de pouvoir gérer deux compétitions ; ce qui fait qu’aujourd’hui on a eu très peu de blessures alors que l’on est à deux matchs par semaine depuis le début de l’année. On est dans l’obligation de gérer ça. Si vous ne le faites pas vous aurez une dette à un moment donné ».

Crédit photo : F.Blaise

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.