Ian Mahinmi « Je vais encore discuter avec Strasbourg »

Ian Mahinmi revient sur son été, le parcours des Bleus et sur la situation avec Strasbourg.

BasketActu : Est ce que tu peux nous raconter un peu ton été ?
Ian Mahinmi : J’ai commencé début juillet avec la tournée médiatique, avec le titre NBA… Ça s’est super bien passé, j’ai eu un accueil super chaleureux de tous les médias français, du public français… Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, je suis parti de Dallas après le titre en quittant la ville dans état complètement euphorique ! On était tous sur un petit nuage. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre à mon retour en France. J’ai été surpris par l’engouement, ça a été superbe. J’ai aussi pu profiter de mon camp, mon premier camp de basket dont vous avez certainement entendu parler à Lille. Là aussi j’ai été agréablement surpris. C’était mon premier camp et je ne m’attendais pas forcement à un tel niveau et d’avoir d’aussi bons gamins. C’est vraiment allé au-delà de mes espérances. Ma première édition du camp Ian Mahinmi s’est super bien passé et on a clôturé ça par un match de gala où j’ai invité mes amis d’enfance et quelques joueurs de renom comme George Hill, Edwin Jackson, Charles Lombahé Kahudi, Sasha Giffa et ça c’est vraiment bien passé. Et après, ça je suis parti en vacances. A mon retour à Dallas, j’ai commencé à reprendre les entrainements et cette année j’ai changé un peu ma routine en m’entrainant individuellement avec mon coach de muscu et mon coach de basket, car j’en ai deux. Cette année, j’ai commencé à faire du Yoga et c’est vrai que pour l’instant ça me réussit pas mal. Je suis plutôt content de ça.

BasketActu : Qu’est ce qui t’a amené à cette nouvelle approche ?
IM : Tenter quelque chose de différent ! J’ai lu pas mal d’articles sur les athlètes de haut niveau qui pratiquent du Yoga, et c’est quelque chose que j’avais envie d’essayer. Si ça marche avec d’autres athlètes pourquoi pas avec moi ? J’ai donc essayé et j’aime énormément. Je me suis pris au jeu et maintenant, par exemple, ça fait 4-5 jours que je suis en France et que je n’ai pas pu en faire et je ne me sens pas bien, il me faut mon Yoga là ! (Rires)

BasketActu : Tu as suivi un peu le parcours de l’équipe de France ?
IM : J’ai suivi tous les matches, l’équipe de France c’est quelque chose que je suis obligé de suivre ! J’ai trop d’amis en équipe de France, même si je n’y suis pas allé cette année je m’y sens impliqué. J’ai fait un Championnat d’Europe, un Championnat du Monde avec cette équipe ! J’ai tout suivi du début jusqu’à la fin. J’étais en contact permanent avec les gars de l’équipe comme Tony, Nico et d’autres…

BasketActu : Tu es déçu de ne pas y avoir participé ?
IM : Non. Il faut savoir accepter les choix, ce n’est pas une déception je suis super content pour eux. J’y croyais vraiment, petite anecdote pour vous d’ailleurs, j’avais parié avec Dirk sur la victoire de la France contre l’Espagne en finale. J’avais espéré une médaille d’or, mais l’argent c’est quand même synonyme de participation aux JO ! Je suis vraiment content, pour le basket français, pour mes coéquipiers, la génération Tony, Ronny, Bobo, et tout ça… Ils méritaient une médaille, ça faisait un bout de temps qu’ils tournaient autour.

BasketActu : Ça te surmotive pour faire une grosse saison et faire les JO avec l’EDF ?
IM : Les JO, c’est dans la tête de tout athlète ! On aspire tous à jouer un jour les JO, donc moi aussi j’aspire à ça et si j’ai l’honneur d’être sélectionné en équipe de France l’été prochain pour y participer, ce sera un honneur. C’est tous les 4 ans, il n’y a pas énormément d’occasions dans une carrière. Je vais tout faire pour réussir la meilleure saison possible et voir si je peux aider cette équipe qui est déjà belle sans moi. Voir si je peux apporter ma petite étincelle.

BasketActu : Avec le lockout on a beaucoup parlé de toi à Strasbourg qu’est ce qui a empêché la chose de se faire ?
IM : Il y a certains points sur lesquels j’hésite. Je vais encore discuter avec eux aujourd’hui, mais certains points me bloquent un peu. Strasbourg a vraiment besoin de quelqu’un tout de suite, du coup ce n’est pas facile de prendre une décision comme ça en très peu de temps.

BasketActu : Du coup tu restes ouvert à l’idée d’évoluer en France pendant le lockout ?
IM : Bien sûr que oui ! Je reste ouvert à toutes les propositions, maintenant que l’on rentre dans le vif du sujet, on va essayer avec mon agent de trouver une situation qui peut être intéressante pour moi pour rester frais et aider une équipe en France ou en Europe. Tout le monde sait qu’à Dallas on a du pain sur planche pour la saison prochaine avec notre titre, donc j’aimerais vraiment arriver dans les meilleures conditions possibles.

BasketActu : As-tu eu d’autres offres de clubs français ?
IM : Oui, nous sommes aussi en discussion avec d’autres clubs français…

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.