Identité régionale, ligue fermée, draft : Béral s’explique

On n’arrête plus le progrès du côté de la Ligue…

En visite à Limoges à l’occasion de l’affiche de Pro B CSP – Boulazac, Alain Béral a évoqué les réformes du championnat français avec Le Populaire. Le Président de la LNB a déclaré être prêt à « revenir aux bases pour reconstruire un nouveau maillage afin que l’édifice soit plus puissant dans les prochaines années pour développer notre basket au plus haut niveau » avec en ligne de mire un objectif :

« Recréer du buzz au niveau régional, des derbies si possible pour remplir des salles payées par les collectivités. On veut recréer ainsi un fond de sauce bien épais pour que l’on puisse derrière réintéresser des partenaires régionaux, nationaux, puis des télévisions régionales et nationales. »

Il y a quelques jours, on vous parlait d’un projet de ligue fermée entre six pays européens. Alain Béral a confirmé la volonté de la ligue de s’orienter vers une nouvelle formule afin de se mesurer aux autres nations européennes :

« On ne peut pas imaginer ne pas se mesurer à nos pays voisins et à l’Europe du basket et donc, comme à mon habitude, quand j’ai dit ça, j’ai aussi une solution à proposer. Puisque l’Euroligue devient une ligue très privée et que pour s’engager en Eurocoupe, il faut accepter de faire de très longs voyages pour des affiches qui ne passionnent pas forcément un public local, je proposerais un modèle structuré de championnat européen proche de nous qui serait fermé ou semi-fermé. La France et l’Allemagne seraient leaders et il y aurait d’autres pays invités pour créer des rencontres plus intéressantes que ce que l’on a aujourd’hui. Je ne dis pas que l’Euroligue n’est pas intéressante, mais on ne peut pas y aller. »

Quant à la formation, une nouvelle idée vient d’émerger pour compléter la création d’une ligue de développement pour les jeunes : une draft…

« Ce sera un championnat de clubs de formation comme les Américains font un championnat de clubs d’université avec un habillage beaucoup plus structurant qu’aujourd’hui et avec au bout une draft pour les jeunes qui n’auraient pas été retenus par leurs clubs. Ils pourraient ainsi avoir plus de visibilité. »

Ça fait beaucoup d’idées en quelques semaines tout ça…

Tags :
Comments

Commentaires (18)

  1. lepanda

    Il part dans tous les sens le Alain là^^

    Bon au moins ça change de l'immobilisme habituel, mais maintenant il faut du concret parce que ce ne sont que des paroles pour l'instant!

    J'aime beaucoup l'idée d'une ligue européenne fermée avec des pays proches!

  2. AND11

    Il a compris que l'Euroleague se ferait sans la France, car l'Euroligue est devenu un business et uniquement un business ou les plus fortunés font loi, or les français n'ont pas et n'auront jamais d'argent (manque de mécènes, législation etc).

    Donc il anticipe le coup et essaie de trouver une alternative. J'aime !

    Par contre l'histoire des derbys pour remplir les salles.. Mec, les salles elles sont déjà plus que remplies (plus de 80% de taux de remplissage, le foot peut pas en dire autant). Et par exemple à Nancy, les matchs contre Strasbourg amènent pas plus de public que ceux contre le HTV ou Pau. Donc c'est une fausse bonne idée je trouve.

    Et pour le plus important, la chose primordiale, c'est de passer tout de suite à 4 non jfl. Puis à 3 dans les 2 ans. C'est ça qui tirera le basket vers le haut, et qui permettra de plus intéresser le grand public. Car les français ça les intéresse pas de voir s'affronter des américains entre eux. Pour ça ils ont la NBA :)

  3. Personne

    Manque d'ambition et repli sur soi. Formules régionalisantes, donc par essence qui vont niveler par le bas.

    Le concept de draft pour les joueurs qui n'intéressent pas les clubs, j'ai du mal à comprendre.

    Pourquoi vouloir encore faire l'inverse de ce que tout le monde fait? Les expérience du basket français à ce niveau se sont toujours soldées par au mieux une agonie médiatique ou au pire une perte de qualité de jeu.

    Si pour vous c'est courageux de dire que presque tirer un trait sur deux grosses competitions europeennes c'est bien, alors il est temps de se mettre au rugby ou à la boule lyonnaise… C'est sur que c'est en s'ecartant du meilleur niveau qu'on progresse…

  4. Rorschach69

    Le coup de la Draft pour les joueurs non retenus par leur club, je vois vraiment pas l'intéret. "On" s'intéresse déjà pas tellement aux signatures des jeunes actuelles, alors faire une lotterie sur les moins bons…

    De plus, le championnat espoir n'est pas déjà une championnat de clubs de formation?

    Je vais etre pessimiste mais une meilleur visibilité d'un championat espoir est encore une meilleur opportunité pour les "etrangers" de nous prendre nos meilleurs jeunes. A moins de bloquer les départs des JFL sur une certaine période

    Pas fan non plus des mini-championnats, sauf si c'est en parralèle du championnat normal, comme il avait été annoncé au début.

  5. peones4

    D'accord pour une ligue avec les pays proches en Europe. Mais si ce doit être seulement l'Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique et le Portugal, non ! Parce que dans ce cas, on tirerait notre basket vers le bas alors qu'il faudrait le tirer vers le haut (Espagne, Italie, Grèce,…)

    L'histoire des régions ne me passionne pas trop non plus… Qui dans la région Sud-ouest à part Pau (et peut-être JSA si ils montent) ? Comment gérer les montées de clubs venant de Pro B si une région est déjà surchargée ? En +, cela créera des inégalités entre régions je trouve …

    Il faut + de matchs, c'est surtout ça l'essentiel à mon avis. L'idée de supprimer la semaine des As qui ne sert à rien et rajouter des matchs, ça serait super !!! Rajouter des matchs avec 2/3/4 clubs en + en Pro A et surtout faire des plays-offs en 5 matchs et pourquoi pas 7 pour la finale, non ??

  6. lepanda

    Pour les jeunes ce qu'ils faut surtout c'est soit des contrats bétonnés qui obligent les clubs étranger à passer à la caisse(il n'y a qu'à voir les clubs espagnols ce qu'ils se mettent quand un joueur part en NBA) et/ou des primes au club formateurs chaque fois que le joueur change de club(comme au foot qui a eu là une très bonne idée pour une fois)

  7. Legendary Derrick Po

    Eh bé… Une compèt privée avec des clubs Allemands (sauf l'ALBA qui sera en EL) et Français qui feraient la guéguerre à des trouffions Portuguais, Hollandais ou Anglais… Super !!! On va enfin gagner des titres.

    Ne plus accepter de s'engager en EL sous prétexte que c'est trop fort : c'est minable.

    Ne plus accepter de s'engager en Eurocup sous prétexte que c'est trop loin : c'est minable.

    Bref, tout ça ne me dit rien qui vaille……

  8. AND11

    Tu peux toujours te présenter à la présidence de la LNB puisque tu as l'air d'avoir de meilleures idées.

    Manque d'ambition ? Non, simple constat de la réalité. Bientôt noue ne seront plus en Euroligue (et c'est bien normal, nous n'avons pas les budgets pour bien y figurer), alors il faut chercher des solutions alternatives.

    "ce que tout le monde fait"

    C'est qui tout le monde ?

  9. experballistique

    moi ce qui m énerve c est les changements de joueurs dans les clubs en cours de saison,on ne s y retrouve pas!!!il faudrait un mercato d été et un seul joker dans la saison et c est tout!on pourrait s identifier aux joueurs s attacher à eux au fil du temps!car tous ces blacks ricains se ressemblent tous,lors de csp_bbd je reconnaissait meme pas qui était qui coté boulazac!ils ont tous le meme niveau et interchangeables…que c est triste!

  10. Startrak

    Pourquoi les clubs de ProA drafteraient des joueurs dont ils ne veulent pas et qui sont amenés à faire carrière en Nationale??

  11. bacafioul

    En résumé, les objectifs sont d'avoir une représentation de nos club dans un championnat qui amène du monde dans les arènes, élever le niveau des joueurs, structurer au maximum la formation mais laisser la possibilité de filières de rattrapage. Tout ça parait méchamment ambitieux.

    Ca me plairait bien en effet, un systeme avec un cursus commun à tous les jeunes (championnat jeune au lycée, université, club) pour qu'ils se développent proprement avec des passerelles préférentielles entre les clubs et les université de la région histoire de créer une identité (par contre, où mettre l'INSEP dans tout ça?).

    Imaginons un système ou les clubs cotisent à la ligue au niveau des salaires qu'ils veulent payer à leurs joueurs, et ce serait donc elle qui paierait les joueurs. On se retrouverait avec une entité monstrueuse capable de négocier avec les collectivités en position de force et les clubs étrangers qui viendraient faire leur marché.(ca permettrait aussi d'avoir une meilleur contrôle sur les budgets)

    On sait aussi que les universités françaises cherchent à être de plus en plus attractives (cf. leur "privatisation") et un championnat de ce genre serait sans doute facile à financer. Les tv locales aussi qui existent de plus en plus raffolent de ce genre de produit facile à rendre internetgénique pour peu qu'on ait une homogénéité de réalisation.

    Un système structuré et sexy pour les jeunes, amènera forcément à agrandir le vivier de joueurs et augmentera le niveau à long terme.

    Concernant les jfl, au final, ils seront moins intéressants, mais d'ici là, tant qu'on a une représentation en coupe d'europe à assurer, il faudra qu'on bouche les trous avec qq américains. Je pense que la décision de réduire les quotas ne devra être prise que lorsqu'on aura défini une solution complète et une planning précis. ca fait parti intégrante du projet. ON change pas une règle pour suivre le mouvement.

    y'a un gros potentiel en tout cas.

    pour ce qui est de s'associer avec d'autre pays losers comme l'allemagne ou le benelux, finalement ya un potentiel qui me plait bien surtout si on ajoute l'angleterre: y'a de la rivalité historique, de la culture urbaine plus que n'importe ou ailleurs en europe et des université de prestige. ca fait peut etre un peu grand au total, mais, y'a un moment faut être couillu.

    pour finir, une histoire, faire un système de conférences avec des matchs plus fréquents entre voisins et avoir une évènement quand une grosse équipe débarque, ca peut le faire.

    et meme les matchs pourris, si ca peut faire un pretexte pour vendre des bières, ca sera blindés d'étudiant.

    Il y'a une place à prendre dans le sport francais, l'euro a donné une impulsion aux francais, les JO en donne aux rosbifs et dirk en donne aux allemands.

    Au moins, pour une fois qu'il y a des idées il faut pousser le truc à fond et le faire bien. Comme aux échecs, il faut avoir l'initiative.

    Foi de poitevin.

  12. Damelo

    Si L'Italie change d'équipes en Série A l'an prochain, c'est du à la faillite d'un des clubs qui aurait du y participer cette année.

    En quelques années, c'est la deuxième fois que c'est le cas, d'où leur idée de réduire la Serie A à 16 équipes.

  13. Damelo

    Les clubs espagnols font aussi bien souvent signer des contrats longue durée à des jeunes de 16 ans. Splitter a passé 10 ans à Vitoria, et en est parti à +- 24 ans.