Il était une fois en Lega A : Demi-finales, match 3

Cette année, on vous décortique la Lega A, première division du championnat italien, à la loupe.

lega  aEA7 Emporio Armani Milano Banco di Sardegna Sassari  76-83 a.p.
Au coup d’envoi de ce match, les hommes de Romeo Sacchetti affichaient une confiance au zénith justifiée par leur victoire lors du game 2 sur le parquet de Milan. Pourtant les choses ne se sont pas passées comme ils l’espéraient. Agressés du début à la fin par le duo Alessandro Gentile (25-9-4)Samardo Samuels (16-7-2 + 2 stops) et menés de 12 points à l’entame du dernier quart-temps, les banquiers sardes ont eu le grand mérite de ne pas baisser les bras et de refaire leur retard dans les dix dernières minutes grâce à un Omar Thomas ultra clutch (11 de ses 13 points inscrits dans ce quart-temps). Malgré un Drake Diener plutôt brouillon (1/7 à 3 points mais 17 points tout de même), le 21-9 passé par les insulaires aux Lombards leur permettaient ainsi d’égaliser et d’espérer remporter la mise lors de la prolongation. Las, face à une squadra parfaitement organisée autour d’Alessandro Gentile et de l’intenable Keith Langford (16 points à 2/8 mais 11/11 aux lancers), la Dinamo Sassari s’est effondrée dans l’extra time et voit l’Olimpia lui passer devant dans cette série (2-1).

Montepaschi Siena Acea Roma  69-78
Défaits à l’occasion des deux premières manches, les loups romains n’avaient d’autre choix que de l’emporter s’ils voulaient conserver une chance de sortir indemnes de cette série jouée au meilleur des sept matchs. Bien lancés par leurs vétérans Phil Goss (13-5-4) et Bobby Jones (13 punti), les joueurs de la louve n’arrivaient pas à distancer des Siennois extrêmement vigilants. Trevor Mbakwe (19 points-18 rebonds !) faisait tout son possible pour compenser le manque de rotations romaines dans la raquette mais Othello Hunter (8-9-1) et Spencer Nelson (12-3-1) ne se laissaient pas conter fleurette et le troisième quart-temps ressemblait à un Matt Janning show avec trois paniers longue distance du natif de Watertown (11 points) pour infliger un 29-14 aux locaux. Et comme dans le même temps les élégants MarQuez Haynes (12-3-6) et Erick Green (15 punti) prenaient le meilleur sur la défense giallorossa, la Mens Sana filait tranquillement vers sa troisième victoire dans cette série. Rome est à un match des vacances.

Les stats ici

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.