Il était une fois en Lega A : Finale, match 1

Cette année, on vous décortique la Lega A, première division du championnat italien, à la loupe.

lega a 3EA7 Emporio Armani Milano Montepaschi Siena 74-61
Dès les premières minutes du match, les Milanais ont pris à la gorge des bergers toscans qui ne s’attendaient certainement pas à une entrée en matière aussi rude. La première mi-temps a ainsi ressemblé à un feu d’artifice à la gloire de l’Olimpia Milano avec un Curtis Jerrells irrésistible (21 de ses 26 points ont été inscrits dans le primo tempo) qui balançait ses fusées au nez et à la barbe d’un MarQuez Haynes à la peine à l’occasion de son retour au Mediolanum Forum (5 points à 2/11). Plus sobre que de coutume, Keith Langford (11-4-1) épaulait efficacement « Big Curt » tandis qu’à l’intérieur Gani Lawal (8 points, 5 rebonds, 3 stops) compensait les sautes de concentration d’un Samardo Samuels assez effacé (4-5-3). Relégués à 16 points à la mi-temps, les ragazzi sienesi revenaient sur le parquet avec de meilleures intentions grâce à un Othello Hunter ultra efficace (19 points à 9/12 et 10 rebonds) mais, si l’on excepte l’inusable Spencer Nelson (10 points, 7 rebonds), personne autour de lui ne semblait en mesure de lancer une nouvelle opération Tempête du désert. Erick Green pénalisé par les fautes (4 en 15 minutes), Josh Carter incapable de dégoupiller à 3 points (-4 d’éval’), Matt Janning essayait d’apporter son petit « quelque chose » (8-3-3) mais face à des Lombards en démonstration cela a paru plus mignon qu’autre chose. Malgré une seconde mi-temps de bonne tenue (remportée 33-30), la Mens Sana s’incline donc logiquement à Milan et devra montrer un tout autre visage demain soir à l’occasion du match 2.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.