Il était une fois en Lega A : Sienne égalise 2-2 !

Sienne a réussi à recoller 2-2 dans cette série finale, derrière un Matt Janning des grands soirs. Milan a désormais la pression.

Montepaschi Siena 75–68Matt Janning EA7 Emporio Armani Milano

Avec Sienne ce n’est jamais fini ! Baladés lors des deux premiers matches, les bergers toscans ont d’abord trouvé les ressources pour réduire l’écart en remportant alla grande le match 3, avant de recoller à 2-2 grâce à la victoire de la nuit dernière. On a beau ne pas être un tifoso toscan et avoir même été agacé par l’archi-domination de la Mens Sana sur le basket italien lors de ces dix dernières années, impossible de rester de marbre en voyant le coeur déployé par les hommes de Marco Crespi pour asticoter les opulents Milanais.

Se partageant les postes arrières avec MarQuez Haynes (7 points, 6 rebonds) – l’un se décalant au poste 2 lorsque l’autre passait à la mène -, Matt Janning a été le grand bonhomme de ce match 4. Précieux par son implication défensive, l’ex de Northeastern a également fait valoir son fouetté du droit (20 points à 7/12 dont 4/12 from Downtown), ajoutant 6 rebonds et 6 assists à sa moisson. Appliquée, la Mens Sana regagnait les vestiaires avec 3 petits points d’avance à la pause (36-33). Dans les tribunes, les Ultras milanais se demandaient où avaient bien pu passer Ale Gentile (6 points, 5 rebonds) et Daniel Hackett (5 points) tant leurs prestations rappelaient les grandes heures de Casper le fantôme.

En seconde mi-temps, Jeff Viggiano scorait à chacune de ses tentatives (10 points à 4/4) et redonnait de l’air à ses coéquipiers dans une Pala Estra irrespirable. Keith Langford (20-4-4) et Samardo Samuels (13 punti, 8 rimbalzi) essayaient bien de relancer l’Olimpia Milano mais la machine milanaise paraissait incroyablement terne devant la générosité, la cohésion et le sang-froid des Toscans. Au coup de sifflet final, le fabuleux Marco Crespi bondissait de son banc et faisait de grands applaudissements à l’attention des spectateurs. Avec un coach comme ça et des joueurs prêts à mourir sur le terrain, Sienne peut renverser la montagne milanaise.

Tags : , , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.