ALL STAR GAME

Il était une fois en Lega A : Quarts de finale des playoffs, match 3

Cette année, on vous décortique la Lega A, première division du championnat italien, à la loupe.

TonolliGiorgio Tesi Group Pistoia EA7 Emporio Armani Milano  82-71
Dominés par les Milanais lors des deux premières rencontres, les Pistoiesi ont réalisé un véritable tour de force dans leur salle de la Pala Carrara en disposant d’une équipe lombarde il est vrai pas au top de sa forme. Menés de 10 unités au repos, les hommes de Paolo Moretti ont lâché les chevaux en seconde mi-temps, passant 47 points à la défense adverse grâce notamment à la virtuosité de sa traction arrière Brad Wanamaker-Kyle Gibson (34 points pour le duo) et à l’impact de JaJuan Johnson près du cercle(19 punti, 8 rimbalzi), sans oublier Deron Washington venu apporter un petit coup de main (11-5-2 +2 « not tonight »). Si Daniel Hackett n’a pas paru particulièrement impressionné par la démonstration des Toscans (21 punti pour « Full HD » record personnel sous le maillot de lEA7), ses coéquipiers étaient beaucoup moins flambards, à l’image d’Alessandro Gentile (-1 d’évaluation) et Keith Langford (8 points à 2/9). Avec ce succès, les thésards pistoiesi recollent à 1-2 dans cette série, et « ciliegina sulla torta » (cerise sur le gâteau) infligent aux neveux du grand Giorgio leur première défaite en championnat après 21 victoires consécutives. Forza Pistoia!

Enel Brindisi Banco di Sardegna Sassari  75-82
Dominés lors du primo tempo par Caleb Green (17 points, 7 rebonds) et les cousins Diener (27 points cumulés pour Travis et Drake), les Brindisini se sont livrés corps et âme lors du troisième quart-temps avec un Jerome Dyson en démonstration (22 points, 4 rebonds) et un LeBron Delroy James retrouvé (17-9-4). Cet élan leur permettait de passer un croquignolet 28-11 aux banquiers sardes et de prendre 10 points d’avance au tableau d’affichage. Hélas, cramés par cette débauche d’énergie, Folarin Campbell (18 points, 12 rebonds, 3 steals) et ses cumpari s’écroulaient totalement dans le dernier quart-temps sous les assauts de Brian Sacchetti (15 points, 6 rebonds pour son 200ème match en Lega A) et Drake Diener. Avec cette défaite à domicile, les Pugliesi se retrouvent déjà en vacances malgré une saison régulière très réussie. Les joueurs de Sassari rencontreront en demi-finale le vainqueur de la série Pistoia-Milano.

Acea Roma Acqua Vitasnella Cantù  74-70
Qui l’eut cru? Vainqueur surprise des deux premières rencontres sur le parquet de Cantù, le club de la louve a de nouveau pu compter sur sa bonne étoile. Poussés à la prolongation par Joe Ragland (14-8-3) et Pietro Aradori (22-4-2) après une partie extrêmement tactique, les volpi romani  ont fait preuve d’une maîtrise sans faille lors du money time grâce à la science du meneur maison Phil Goss (17-5-3) et aux rafales de la brute Trevor Mbakwe dans la peinture (14 points, 20 rebonds, 5 stops!). En plus du plaisir de sweeper Cantù, le coach Luca Dalmonte a pu se délecter de la belle sortie des arrières américains Josh Mayo (16 points) et  Jimmy Baron (15 points) qui retrouveront leurs homologues sienesi ou emiliani en demis. A Roma tutto va bene.

Grissin Bon Reggio Emilia Montepaschi Siena  82-72
Toujours en course pour le gain du match à l’issue du troisième quart-temps, les banquiers toscans ont été incapables de contrer la furia d’Andrea Cinciarini dans les dix dernières minutes (11 points pour le MVP italien sur cette période 18 points, 7 rebonds, 5 assists au total). Une carence fatale, d’autant que l’énormissime James White a de nouveau fait étalage de toute sa classe (20-8-3) et que le géant Riccardo Cervi ne ratait rien en attaque (11 pépites). MarQuez Haynes (19-4-2), Josh Carter (20 punti) et Matt Janning (13 spaghetti) se sont efforcés d’entretenir le suspense mais à la fin ce sont les locaux qui faisaient le signe du V. Prochain match de la série ce soir à Reggio. Pour les Sienesi pas de joker: la victoire ou les vacances!

Les stats

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.