Il était une fois en Lega A Saison 92 – épisode 10

Cette année, on vous décortique la Lega A, première division du championnat italien, à la loupe.

Journée 10 photoGrissin Buon Reggio Emilia – Vanoli Cremona  93-75

Piano piano Reggio Emilia est en train de se façonner un collectif très prometteur. Ses dernières sorties et la victoire probante décrochée contre une tristissime équipe de Cremone ont de quoi donner le sourire à Coach Menetti. Contre Cremone, il aura fallu attendre le second quart-temps pour voir James White (20 points, 6 rebonds) et Troy Bell (24 punti) se lancer dans leur guide illustré des bonnes manières, avec notamment une parfaite maîtrise des chapitres « Tu veux tirer ? Mais bien sûr, après toi » et autres « Tir longue distance ou pénétration dévastatrice ? » Chez les Cremonesi, seuls Sime Spralja (20 points, 7 rebonds) et Jason Rich (15 points) avaient appris leur leçon. Et ça s’est vu.

Sutor Montegranaro – Banco di Sardegna Sassari  69-88

En l’absence de Travis Diener, blessé, les banquiers sardes allaient-ils poursuivre leur croissance à deux chiffres ? Si la question méritait d’être posée avant le match, elle n’a désormais plus aucun sens tant les coéquipiers du natif de Fond du Lac ont noyé dominé leurs adversaires du jour. Les spectateurs ne se sont pas ennuyés une seconde, hypnotisés qu’ils étaient par les scènes où Omar Thomas (18 points, 6 rebonds) donnait la réplique à Drake Diener (18 points, 7 assists), sous le regard bienveillant de Brian Sacchetti (14 points). La mobylette de Montegranaro, Josh Mayo (19 d’évaluation), a bien essayé de rivaliser avec les Dodge Tomahawk des Sardes, mais l’esbroufe n’a trompé personne.

Enel Brindisi – Giorgio Tesi Group Pistoia  68-60

Brindisi a eu plus de mal que prévu à se frayer un chemin à travers les orties semées par des Pistoiesi menaçants. Jerome Dyson (1/11) et Delroy James (3/9) en échec, l’animation offensive s’est portée vers Ron Lewis (18 points) et Michael Snaer (13 points, 5 rebonds). En face, Kyle Gibson a arrosé comme jamais aux quatre coins du terrain (2/10 au tir longue distance), laissant ses compatriotes Ed Daniel, Brad Wanamaker et Deron Washington impuissants face à la maestria des seigneurs locaux. Brindisi, et la lumière fut !

Pasta Reggia Caserta – Granarolo Bologna  65-57

Alors que tous les indicateurs étaient au vert, les Bolognais se sont pris les pieds dans le tapis casertan. Reprenons, Viktor Gaddefors, Dwight Hardy et Matt Walsh avaient prévu de se faire une soirée lecture au coin du feu, ambiance cosy entre copains, sauf que dès la nuit tombée les fêtards adverses Cameron Moore, Chris Roberts et Jeff Brooks se sont mis dans un état de transe dont ils ne sont jamais sorti (61 d’évaluation pour le trio de Caserta). Matt « Bandeau » Walsh a agité des gousses d’ail dans tous les sens (14 points, 11 rebonds, 7 pertes de balles), mais la maladresse de Dwight Hardy (5/19) a porté un coup fatal à son agitation.

Umana Venezia – Sidigas Avellino  84-69

Trois joueurs US au top et ça repart. Ou plutôt ça continue. Car avec cette probante victoire face à Avellino, Venise poursuit son redressement. Les joueurs de la Lagune étaient en forme, en témoignent les 20 points et 5 rebonds d’un Nate Linhart enfin décisif après un début de saison pour le moins compliqué (5 points de moyenne après les neuf premières journées). Au poste 1, Luca Vitali a confirmé son retour au plus haut niveau, scorant 13 punti et alimentant sans relâche (8 assists) Hrvoje Peric (14 points) and co. Dans l’escouade adverse, si Will Thomas ne s’en est pas laissé compter (23 points), Kaloyan Ivanov en est resté sans voix (-5 d’évaluation).

Cimberio Varese – Acqua Vitasnella Cantù  77-82

Au sortir de cette nouvelle défaite, les tauliers de Varese ont fixé les ragazzini de l’équipe entre quatre yeux et ont pris successivement la parole. Keydren Clark (16 points) a entonné « In the days of my youth/I was told what it was to be a man”, Adrian Banks (14 points) a enchaîné “Now I’ve reached the age/I’ve tried to do all those things the best I can” et Eri Ebe (15 points) a conclu “Now matter how I try/ I find my way to do the same old jam.” Nul doute qu’Achille Polonara (8 points, 5 rebonds) tirera un jour la quintessence du message, mais en attendant Varese a subi la loi des Lombards et de leur colonne vertébrale 100% italienne Pietro Aradori-Marco Cusin (51 d’évaluation!).

Montepaschi Siena – Acea Roma  82-70

Daniel Hackett absent, la Montepaschi n’a pas brillé par son jeu collectif mais a su appuyer sur l’accélérateur aux moments décisifs grâce à la qualité de ses talents individuels. David Cournooh a endossé le rôle de facteur X, scorant 21 points (avec un majestueux 5/7 à 3 points) au nez et à la barbe de son vis-à-vis romain, Phil Goss (22 points). A ses côtés Erick Green (14 points) et Othello « Big O » Hunter (13 points, 12 rebonds) ont porté haut les couleurs de la Mens Sana, qui conforte sa position de co-leader de la Lega en compagnie de Sassari et Brindisi. A Rome, belle performance du duo Quinton Hosley-Trevor Mbakwe (11 points, 12 rebonds pour le Nigérian) mais l’entraîneur Luca Dalmonte a encore du pain sur la planche.

 Victoria Libertas Pesaro – EA7 Emporio Armani Milano  73-94

Roulements de tambour! And the winner is… Milano! Bon, il n’y avait pas vraiment de suspense tant Pesaro semble décidé à décrocher un maximum de défaites cette saison, mais le sérieux avec lequel les neveux de l’illustre Giorgio ont rempli leur mission a de quoi satisfaire Luca Banchi. Véritable maître à jouer de l’EA7, « K-Freeze » s’est gavé de points (25) tandis que ses coéquipiers assuraient à tour de rôle, que ce soit Alessandro Gentile (16 points), Gani Lawal ou encore David Moss. En face, Elston Turner a pilonné à l’aveugle (17 points) pendant que Marc Trasolini faisait admirer son sourire joufflu aux journalistes locaux (15 points), alors qu’O.D. Anosike aka « l’homme aux stats de psychopathe » combinait 15 points et 17 rebonds ! Pour ne rien passer sous silence, signalons le nombre total de passes décisives des joueurs de Pesaro : 3 !!! (Rires dans la salle)

Classement

SerieA Standings
 1. Banco di Srd 8-2
 2. Enel Brindisi 8-2
 3. Montepaschi 8-2
 4. Cantu 7-3
 5. Granarolo BO 6-4
 6. Virtus RM 6-4
 7. EA7 Armani 6-4
 8. Grissin Bon RE 5-5
 9. Umana VE 5-5
 10. Cimberio VA 4-6
 11. JuveCaserta 4-6
 12. Sidigas AV 4-6
 13. Giorgo Tesi PT 3-7
 14. Sutor MGR 3-7
 15. Vanoli CR 2-8
 16. V.Libertas PS 1-9
Tags :
Comments

Commentaires (2)

  1. Imbro

    Milano n'affiche pas un niveau très rassurant! Pour l'instant ils ont limité la casse mais peuvent-ils réellement viser le titre? J'en doute