ALL STAR GAME

Il était une fois en Lega A Saison 92 – épisode 13

Cette année, on vous décortique la Lega A, première division du championnat italien, à la loupe.

hackettAcqua Vitasnella Cantù – Sutor Montegranaro  89-78
A Cantù on sait recevoir, alors quand une bande de cousins éloignés emmenés par les ricains Josh (Mayo – 21 points, 9 assists) et Jamie (Skeen – 15 points) viennent dîner à la maison, on leur sort le meilleur prosecco. Dans le rôle du maître de maison, Pietro Aradori a cumulé 21 Bellinelli, 4 Marconato et 4 Pozzecco tandis que Stefano Gentile (le frère d’Alessandro de l’EA7) gavait les invités (20 points). Parmi ceux-ci, Daniele Cinciarini ( le frère d’Andrea de Reggio Emilia) a fait la java jusqu’à une heure avancée de la nuit (17 points), mais les hôtes lombards sont des fêtards invétérés et au petit matin c’est l’increvable Joe Ragland qui a éteint les bougies.

Vanoli Cremona – Cimberio Varese  75-94
La victoire contre Bologne semble avoir débloqué le transit intestinal des Varesans. La preuve ? Il a suffi de quinze minutes à Dusan Sakota (25 punti) and co pour imposer leur tempo et faire nager Cremone en eaux troubles (+20 à la mi-temps). Plus que le résultat, c’est surtout la manière qui a de quoi satisfaire le coach Frates puisque six de ses joueurs ont sorti une évaluation de 10 ou plus. A Cremone, Coach Pancotto a toujours des problèmes de partition, rien d’étonnant puisque qu’il n’avait que deux (très bons) joueurs sur le terrain : Jason Rich et Curtis Kelly (23 unités chacun).

Pasta Reggia Caserta – Banco di Sardegna Sassari  57-82
Minés par deux défaites d’affilée, les banquiers sardes ont passé leurs nerfs sur quelques producteurs de pasta qui venaient innocemment leur réclamer un crédit. Après une entrée en matière des plus cordiales (38-37 pour les Sardes à la mi-temps), le triumvirat composé de Caleb Green, Drake Diener et Omar Thomas a fait marcher à fond le tiroir caisse (60 d’éval’). A leurs côtés, les représentants historiques de la banque, Giacomo Devecchi et Brian Sacchetti, ont fait valoir leur sens de la relation client (10 punti chacun), histoire que la pilule soit moins dure à avaler pour Jeff Brooks et Andrea Michelori (16 et 12  d’évaluation). Un bonheur n’arrivant jamais seul : Drew « Flash » Gordon est annoncé en approche du côté de Sassari.

Giorgio Tesi Group Pistoia – Acea Roma  76-85
Bien que le score n’en rende pas vraiment compte, l’opposition entre Pistoia et Rome a plus tenu de la boucherie que du match de basket. Avec 25 points d’avance à la fin du troisième quart, les garçons bouchers de Dalmonte ont profité des dix dernières minutes pour aller discrètement s’en fumer quelques unes dans la chambre froide et ont laissé les Pistoiesi inscrire un paquet de paniers. Voici l’équation à quatre chiffres tracée par Coach Dalmonte : Quinton Hosley √(20 Bellinelli+8 Marconato) + Bobby Jones √(20 d’éval’) + Jordan Taylor √(15 Belli+ 5 Marconato + 8 Pozzecco) + des litres de caffè ristretto le meilleur du monde = Rome rejoint Brindisi, Sienne, Cantù et Sassari à la « première » place du championnat. Parmi les victimes du jour, Brad Wanamaker ne s’en est tiré qu’avec quelques contusions (21-4-5).

Granarolo Bologna – Victoria Libertas Pesaro  75-65
En besoin urgent de points, Bologne a pu compter sur ces bonnes poires de Pesaresi pour empocher une victoire facile à domicile. Matt Walsh boudeur (7-7-5 quand même), c’est Dwight Hardy (22 Bargnani et 7 Fucka) et Casper Ware (18 punti + 5 rimbalzi) qui ont concrétisé le deal. Leur compère Shawn King a serré quelques paluches au passage, histoire d’intimider les récalcitrants (13 Bargnani, 6 Fucka et 3 « not in my house ! »). Contrairement à ses partenaires, le pivot de Pesaro O.D. ANOSIKE (en majuscule s’il vous plaît !) n’a pas lâché l’affaire et, même si ses 23 points et 12 rebonds (pour 42 d’évaluation) n’auront pas suffi, a star is born !

EA7 Emporio Armani Milano – Sidigas Avellino  94-58
Si les Romains sont des garçons bouchers, que dire des protégés de l’oncle Giorgio ? Après avoir étouffé des Avellinisi en pleine bourre, les Milanais se sont amusés à dépecer la carcasse encore chaude de leur gibier. Alessandro Gentile et Keith Langford ont réalisé 17 incisions chacun, Nicolà Melli a fait un peu de tout (16 points, 9 rebonds), tandis que Curtis « Big Curt » Jerrells réussissait 5 assists ! Pas croqueur pour un sou, Daniel Hackett s’est contenté de 4 points (à 2/4), 3 steals et 6 assists. Pour l’happy end, sachez que l’EA7 finit avec une évaluation de 119 ! Pour un peu, la résiliation du contrat de MarQuez Haynes passerait presque inaperçue héhé.

Enel Brindisi – Montepaschi Siena  71-67
Encore au coude à coude dans le dernier quart-temps, les p’tits gars de Brindisi se sont retroussés les manches et ont filé la gonfle à Jerome Dyson dès qu’ils en avaient l’occasion. Plutôt une bonne idée puisque l’enfant de Rockville a inscrit 8 de ses 12 points dans le money time. David Cournooh et Spencer Nelson ont eu beau tremper leur maillot (15 et 14 points), Michael Snaer (14 punti, 4 rimbalzi) et surtout Delroy James (24 d’évaluation) ont plané sur le match avec majesté. Erick Green sur lequel les tifosi fondaient beaucoup d’espoir après son carton contre Caserta a confirmé son manque de constance (1 d’évaluation). Alors que l’on annonce le retour de Matt Janning à Sienne après six mois en Croatie, on peut légitimement se demander si la Mens Sana n’avait pas plus besoin d’un vétéran au caractère bien trempé que d’un énième jeunot aussi doué soit-il.

Grissin Buon Reggio Emilia – Umana Venezia  93-73
Comme le disait mon grand-père Renzo: Gallina vecchia fa buon brodo. Aurement dit, c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes. Les papys de Reggio Emilia, Troy Bell et Rimantas Kaukenas (47 d’évaluation pour le duo), ont validé l’adage grâce au soutien sans faille de l’indispensable meneur Andrea Cinciarini (14 punti, 6 rimbalzi). A Venise, hormis Luca Vitali (16 points) et Andre Smith (11 punti, 7 rimbalzi), les joueurs avaient plus la tête à leur soirée de la Saint-Sylvestre qu’au basket. Et Reggio Emilia en profite pour se hisser à la 7ème place de la classifica.

 

 

Tags :
Comments

Commentaires (2)

  1. Imbro

    Toujours aussi bon! Merci!

  2. someone

    On en parle de l'"échange" entre Haynes et Hackett qui font le voyage Emporio Milano et Montepaschi Siena ?