Il était une fois en Lega A Saison 92 – épisode 5

Cette année, on vous décortique la Lega A, première division du championnat italien, à la loupe.

caleb greenGiorgio Tesi Group Pistoia-Vanoli Cremona  65-60
La victoire était impérative pour Pistoia face à un autre mauvais élève de Lega A. Et victoire il y a eu (la première cette saison) grâce à l’adresse du duo de tracteurs US Deron Washington-JaJuan Johnson (15 et 18 points). Le duo américain de Cremona a fait aussi bien (33 points pour Jarrius Jackson et Jason Rich) mais comme leurs copains roupillaient, ça a été un peu court.

Pasta Reggia Caserta-Acea Roma  63-68
Bien rentrée dans le match, la Virtus a joué à se faire peur avec un dernier quart-temps fébrile. Après des mois d’attente, son passeport dominicain de Guinée Equatoriale enfin obtenu, Bobby Jones a soigné son retour à la compétition (20 points) tandis que Jimmy Baron a fait valoir ses titres de noblesse (15 points). A Caserta, Jeff Brooks (13-10) et Andrea Michelori ont fait douter la Roma jusqu’au bout mais visiblement les artilleurs de Campanie avaient une poussière dans l’œil (3/24 au tir longue distance). Petite larme de la rédaction car suite au retour de Bobby Jones, le valeureux Michal Ignerski (auteur d’un super intérim) a plié bagage.

Enel Brindisi-Grissin Buon Reggio Emilia  72-71
Les spectateurs de la Pala Pentassuglia ont vécu une après-midi frisson avec une victoire de justesse de leurs protégés. A +1 pour Brindisi, il reste 6 secondes à jouer quand Folarin Campbell (Brindisi) manque son tir, Koby Karl récupère le cuir, fonce de l’autre côté du terrain et manque le tir de la gagne. Coup de sifflet final. Ron Lewis (16 punti) et Delroy James (18 punti) se congratulent alors que James White (23 points, 7 rebonds), défait, rentre la tête basse aux vestiaires. Avec 8 points en 5 matchs, Brindisi est pour la première fois de son histoire en tête de Lega A.

Granarolo Bologna-EA7 Emporio Armani Milano  79-71
Ils étaient plus de 5.000 à l’Unipol Arena pour assister à l’un des grands classiques de Lega A. Et ils ont eu raison de venir car les hommes de la Virtus ont fourni une prestation solide, prenant l’ascendant dès le début du match sur l’EA7. Les Big Men, Jerome Jordan et Shawn King, ont apporté de l’intensité dans la raquette bolognaise mais c’est à nouveau le pétard ambulant Matt Walsh (15 points, 8 rebonds) qui a marqué les esprits. A Milan, Keith Langford marche sur l’eau (20 points et 4 rebonds pour « K-Freeze ») mais les problèmes à la mène plombent encore une fois l’EA7 (6 d’évaluation cumulée pour Haynes et Jerrells).

Pallacanestro Cantù-Sidigas Avellino  74-67
Taquan Dean a eu beau artiller à tout va (5/10 à 3 points) et Jeremy Richardson bonifier chaque ballon qui lui passait entre les doigts (16 points, 7 rebonds), c’est Cantù qui remporte la mise. Il faut dire qu’outre Marco Cusin et Pietro Aradori, le playmaker lombard Joe Ragland avait des  fourmis dans les jambes : 25 punti e 5 assists. Bien qu’elle soit un peu tendre au rebond, on se surprend à penser que cette équipe de Cantù est vraiment loin d’être vilaine.

Sutor Montegranaro-Pesaro  95-90
Le duel des Marches a tourné à l’avantage de l’équipe la plus appliquée. Alors que les attaquants avaient fait le plein de super (48 points pour le trio Musso-Young-Turner), les Pesaresi ont pêché dans la transmission de balle (11 pertes). Dans la peinture, le pivot O.D. Anosike a apporté son énergie habituelle (14 points, 11 rebonds, 3 contres), mais quand Josh Mayo et Mardy Collins sortent le smoking (46 d’évaluation) il faut s’attendre à se faire voler la vedette.

Banco di Sardegna Sassari-Cimberio Varese  105-74
Décidément on ne peut pas faire confiance aux banquiers sardes. La semaine dernière ils se faisaient rouler dans la farine par Cremona, et les voilà qui reviennent tout flambards dans leur agence de Sassari pour liquider des Varesans insolvables. Travis Diener a distribué les dividendes à la pelle (10 assists), Omar Thomas a varié les sources de profits (15-7-4) et Caleb Green aka Lloyd Blankfein a fait fructifier à foison : 45 points pour le natif de Tulsa !!! En face, Achille Polonara était méconnaissable (1 point) alors que le charme d’Andrea De Nicolao a de nouveau frappé (15-6-7 pour le ragazzo).

Montepaschi Siena-Umana Venezia  69-54
Victoire tranquille de la Mens Sana. Venise n’avait visiblement ni les moyens ni l’envie de titiller les partenaires de Daniel Hackett (18 d’évaluation), Josh Carter en a donc profité pour planter 21 points pendant qu’Othello Hunter gobait 12 rebonds. Jacopo Giachetti a mené vaillamment le jeu vénitien mais ni Andre Smith ni Donell Taylor n’étaient décidé à marquer (avec un très beau 0/7 à 3 points pour Smith). Avec cette nouvelle victoire en championnat, Sienne se donne de l’air.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.