Inquiétude autour d’Hervé Touré

Touché au dos, le pigiste de Marko Maravic pourrait être absent un petit moment.

Comme si cela ne suffisait, Pau Lacq Orthez doit maintenant jongler avec la blessure au dos d’Hervé Touré. En effet, l’intérieur (1 point et 3,5 rebonds de moyenne en deux matches) s’est blessé à ce niveau lors de la rencontre face au STB Le Havre de ce week-end. Ce matin, dans SudOuest, on évoquait ainsi une blessure assez sérieuse. Si Touré venait à devoir être tenu éloigné des terrains pour une durée égale ou supérieure à six semaines, le club palois pourrait faire appel à un pigiste médical. Mais trouver la perle rare à pareille époque de l’année s’annonce être plus que compliquée… Cette semaine, les Palois doivent se rendre à Nanterre pour le compte de la 24e journée de championnat.

Tags : , ,
Comments

Commentaires (4)

  1. GW

    2 matchs à l'éval négative, 2 défaites contre des prétendants au maintien et un club qui ressombre au classement.

    L'anti Anthony Dobbins en quelque sorte ! ^^

    Plus sérieusement il faudrait que Pau scotche sur le banc Ray Allan qui est un fléau pour le collectif ! Entre ses 2 matchs pourris en attaque les semaines passées et le festival de Cox sous ses yeux cette semaine, il faut arreter les frais !

    Pas possible de décaler Marquis en 4 et de trouver un pigiste médical à l'arrière ?

  2. number4peones

    Je suis d'accord. Allan Ray a complétement plongé depuis l'arrivée de Paco et ne fait pas une passe. Hervé Touré est complètement à côté de la plaque aussi. Sa blessure va pas changer grand chose …

    C'est vrai que Marquis par contre a fait deux bons matchs. Morency aussi fait son taf. Mais à part ces deux-là et Magic Gipson, il n'y a plus personne.

    Ce n'est pas surprenant quand le collectif a trop de "trop jeunes" et trop de "trop vieux" … Ca finit par craquer. Je ne sais même pas commment ils ont osé avoir pour objectif les playoffs en début d'année.

    Ca craint. Il reste plus qu'à espérer que Pau soit invité lors du passage de la pro A aux 18 équipes. La décennie dominée par Pau et la capacité de la salle peut quand même peser dans la balance …