Intenable et clutch dans le money-time, Luka Doncic a régalé !

Avec deux paniers primés déterminants dans la dernière minute, le meneur des Dallas Mavericks Luka Doncic a dégoûté les Boston Celtics.

Choisi parmi les titulaires pour le All-Star Game, Luka Doncic a été franc : le phénomène des Dallas Mavericks ne méritait pas cette place. Le meneur des Portland Trail Blazers Damian Lillard aurait dû l’avoir, d’après le Slovène.

Car sur ce début de saison, malgré de bonnes performances, le jeune talent de 21 ans a parfois été inconstant. Surtout, il n’a pas toujours répondu présent pour faire gagner son équipe. A son goût, l’ancien joueur du Real Madrid n’a pas été assez « décisif » sur certaines rencontres.

Et effectivement, sur certains matches, il a raté des tirs importants. Mais la nuit dernière, les Boston Celtics ont mordu la poussière (107-110) face à un Doncic particulièrement clutch !

Luka Doncic, une fin de match de folie !

Autant le dire tout de suite, le natif de Ljubljana n’aurait pas dû avoir à enfiler son costume de héros. A 3 minutes de la fin de ce match, les Mavs avaient 11 points d’avance et se dirigeaient vers un succès tranquille. Mais comme souvent sur cet exercice, les Texans ont déjoué. Et en face, Jaylen Brown a sorti le grand jeu pour recoller. Et même donner l’avantage aux Celtics.

A 104-105 avec 37,6 secondes à jouer, Doncic a décidé de prendre les choses en mains. Malgré la défense agressive de Boston face à lui, avec des prises à deux et des montées très hautes, il a profité d’un duel avec Daniel Theis pour faire danser l’Allemand avant d’enchaîner avec un step-back à longue distance.

Le panier de la gagne ? Non. Dans la foulée, Brown a égalisé sur un lay-up. 107-107 avec 9 secondes à jouer et aucun temps-mort. Puis l’instant magique. Comme sur l’action précédente, le Slovène, malgré une défense très haute, a pris sa chance derrière l’arc sur un step-back. Ficelle à 0,1 seconde de la fin. Match plié.

« Nous savions qu’il n’y avait plus aucun temps-mort, donc nous avons pris la décision de lui laisser la balle pour créer. Il a réalisé ce step-back juste devant moi. Quand j’ai vu le ballon en l’air, il était parfaitement en ligne, le tir était incroyable.

Il fait partie d’une classe de joueur très rare. Puis il a cette capacité à se concentrer, mais aussi le désir et les outils pour faire la différence », a apprécié son coach Rick Carlisle.

« C’est quelque chose que je fais, que je tente de faire en tout cas. Mais parfois, tu vas te manquer, comme lors d’un match contre Portland. Mais parfois, tu vas réussir », a savouré Luka Doncic.

Et depuis le début de sa carrière en NBA, Doncic a tout de même eu la tendance à réussir dans de telles situations. D’ailleurs, ce panier de la gagne contre les Celtics ressemble beaucoup au tir du match 4 des derniers Playoffs face aux Los Angeles Clippers.

Luka Doncic bat encore des records, il fait mieux que Dirk Nowitzki !

L’ADN des plus grands ?

En tout cas, à seulement 21 ans, le #3 pick de la Draft NBA 2018 continue d’émerveiller son monde. Car outre les deux paniers décisifs, il a aussi tourné à 31 points, 10 rebonds et 8 passes décisives. Bien meilleur ces dernières semaines, il permet à son équipe de revenir dans la course aux Playoffs à l’Ouest.

Et avec son niveau actuel, Doncic confirme son énorme potentiel et son statut de star en devenir. Avec cette capacité à prendre un match à son compte dans le money-time, le Slovène a même poussé son coach à une comparaison avec des légendes de ce sport.

« Dans ces situations, les gens comme Luka Doncic, Michael Jordan, LeBron James, Larry Bird, Kobe Bryant, ils ont cette capacité à avoir cette concentration particulière. C’est vraiment difficile d’expliquer comment leur esprit et leur cerveau fonctionnent.

Mais d’après ce que j’ai vu depuis des années – et cela fait désormais plus de trois décennies -, quand le jeu se resserre et que le moment devient plus important, ils se concentrent sur une seule chose. C’est de gagner, peu importe les besoins de l’équipe.

Peu importe que ce soit une passe parfaite pour un panier ou un tir incroyable, j’ai vu ça à de nombreuses reprises dans ma carrière. J’ai même été la victime, en tant que coach, d’un gars comme Kobe qui réussissait de tels tirs », a admiré Carlisle.

Bien évidemment, Luka Doncic va devoir prouver. Il va devoir le faire, encore et encore, au fil des années pour s’inviter à la table de tels joueurs. Mais sur son début de carrière, la star de Dallas affole tous les compteurs. Et il semble en route pour marquer l’histoire.

Luka Doncic gagne déjà des points sur le précoce LeBron James

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.