ITW Antoine Eito : « Une approche totalement différente des autres années »

Après avoir été en quête de reconnaissance l’an dernier, le meneur orléanais Antoine Eito aborde plus sereinement l’exercice à venir.

Grande gueule, Antoine Eito l’est toujours. Mais le meneur de l’OLB aborde la nouvelle saison avec davantage de sérénité. Avec ses coéquipiers il est bien décidé à ne pas passer à côté des playoffs que le club du Loiret a raté de peu l’an dernier.

BasketActu : Comment s’est passée la pré-saison pour toi et Orléans ?
Antoine Eito : Correctement. On a eu quelques pépins physiques.Notre bosman suisse n’est arrivé que lundi (le 19), ça s’est un peu compliqué. Luc Loubaki avait toujours un peu le genou en vrac. Autrement on a une base de six joueurs par rapport à l’année dernière. tout le monde est en forme. On est prêt à démarrer la saison.

BasketActu : On a l’impression que l’équipe de cette année fait plus équilibrée avec davantage de taille et de dimension athlétique….
AE : Le coach a voulu grandir l’équipe. Abdou (Loum) était plus grand que Kévin (Dinal) mais Kévin est plus dense et costaud physiquement. Ahmad (Nivins) est plus grand que Chevon (Tourman). Il revient d’une saison blanche donc il faut lui laisser un peu de temps. Je pense qu’il sera au top d’ici un mois et demie/deux mois. Il va falloir réussir à le mettre dedans. Abdel, lui, a vraiment pris une autre dimension l’an dernier, c’est un point d’ancrage vraiment stable. Du coup on a pu prendre le risque de prendre Ahmad. On a récupéré un nouveau joueur avec Micah Downs; c’est vraiment un gros joueur. Il saut, il court, il met es contres…. C’est assez impressionnant. On va voir comment ça se passe en championnat mais je pense qu’il a le profil pour.

BasketActu : Ce côté plus équilibré doit en principe vous permettre d’atteindre les playoffs ?
AE : On avait vraiment pas fini loin l’année dernière On avait deux matchs à Monaco et Paris qu’on aurait du gagner On fini dix/onzième à deux matchs de la huitième  place, c’est dire que c’était vraiment jouable. On a tous envie cette année de les faire. On a gardé un noyau dur de l’année dernière. Maintenant on se connait, c’est ça le plus important dans un groupe. On a de l’expérience en plus. Moi c’était ma première année en tant que meneur titulaire, il y’avait une nouvelle équipe. Après avoir gardé ce noyau ça va être intéressant de voir comment ça va se passer.

BasketActu : Comment as-tu vécu cette année comme meneur titulaire ?
AE : C s’est très bien passé, j’étais très content. Je n’ai pas été blessé et j’ai réussi à faire la saison entière. Après il y’a le regret de ne pas avoir fait les playoffs. La saison a été compliquée plus pour d’autres raisons que la raison sportive. Mais c’était très intéressant. Maintenant j’ai d’autres objectifs collectifs et individuels. On va continuer à grandir avec le club et mes coéquipiers. J’ai vraiment une approche totalement différente de l’année dernière. L’année dernière j’avais envie de prouver, j’avais eu une fin de saison frustrante avec Le Mans. J’avais besoin de prouver pour moi-même, ma famille. Là je suis plus apaisé, je vais essayer plus de gérer l’aspect gagner les matchs., être encore plus meneur.

Crédit photo : Bellenger/IS/LNB

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.