ITW Arthur Rozenfeld : « L’aventure peut être belle »

Élu meilleure progression de Pro B, le meneur choralien Arthur Rozenfeld est revenu avec nous sur la saison de Roanne et sur les playoffs qui approchent.

Avec ses 14,3 points, 2,3 rebonds et 4,4 passes décisives de moyenne Arthur Rozenfeld réalise jusqu’à présent une saison pleine. Cela l’a conduit à être désigné meilleure progression de Pro B lors de la soirée des Trophées. Mais pour lui la saison ne s’arrête pas car la Chorale de Roanne jouera les playoffs grâce au ticket obtenu via la victoire en finale de la Leaders Cup. S’ils ne partiront pas favoris face à Fos-sur-mer, deuxième de la saison régulière, Rozenfeld et ses coéquipiers ne manquent pas d’ambition.

BasketActu : Comment as-tu vécu cette saison jusqu’à présent ?
Arthur Rozenfeld : On a connu une saison mitigée. On a fait un gros gros début de saison où l’on eu beaucoup de réussite avec pas mal de victoires. Ensuite on a eu un petit passage à vide qui nous a un peu mis dans le mal. La Leaders Cup nous a permis de respirer et de gagner un titre pour le club qui n’en avait pas eu depuis un certain temps. Depuis cette Leaders Cup on est un peu en demi-teinte mais on a quand même réussi à se maintenir. Là avec les playoffs c’est un autre championnat qui démarre.

BasketActu : A quoi est du ce passage en demi-teinte ? Le fait d’avoir déjà validé les playoffs a-t’-il joué ?
AR : Je pense que c’est la pré-saison qui nous a un peu desservi, la Leaders Cup ensuite. Tout le monde nous voyait tout beau, tout rose mais une saison ça n’est jamais comme ça. Au début en championnat on a gagné un peu difficilement mais on manquait d’un peu de densité physique, athlétique à tous les postes. Le championnat de Pro B est très physique et après on a payé aussi ces résultats un peu négatifs. Mais on a une bonne équipe. Si on est sérieux et que l’on travaille bien on pourra faire quelque chose en playoffs.

DSC04663BasketActu : Individuellement ta saison est accomplie et récompensée par le trophée de meilleure progression; c’est quelque chose d’important pour toi ?
AR : L’envie de réussir c’est dans mon caractère. J’ai envie de montrer aux gens quel joueur je suis. Avec Joe (Burton) c’était aussi notre rôle de porter l’équipe quand elle allait un peu moins bien et on a essayé de faire ce qu’on pouvait. Après c’est compliqué car les équipes me connaissent un peu plus et je suis davantage pisté et beaucoup plus défendu. J’essaye de faire le mieux que je peux en tant que meneur de jeu et en tant qu’homme. J’ai essayé de mener l’équipe vers le haut; des fois ça a été bien, d’autres moins bien mais ça fait partie du processus pour progresser.

BasketActu : On image que Laurent Pluvy a une part importante dans cette progression…
AR : Sur le rôle de meneur de jeu Laurent m’a fait progresser sur pas mal d’aspects. Il m’a aidé à être un peu moins fou, à être plus sur la retenue. Je sens depuis le début de saison que j’ai progressé là-dessus, aussi sur les pick-and-roll et d’autres aspects du jeu. C’est dans le processus de progression et c’est vachement intéressant.  Pour ça je suis vraiment reconnaissant au club de la Chorale.

BasketActu : Les playoffs arrivent; qu’est-ce-que vous en attendez avec l’équipe ?
AR : Tout est possible. En terminant deuxième Fos a montré son ambition de monter en Pro A. Nous on est les outsiders; on n’a pas vraiment été qualifié, entre guillemets, sportivement car au niveau classement on n’y aurait pas été. Après sur un ou deux matchs tout peut se jouer. La saison régulière c’est une chose et les playoffs ça en est une autre. Avec le public qui peut venir en masse nous encourager ça peut aussi changer les choses.

BasketActu : Cette saison vous avez quand même réussi à ramener un peu plus de sourires à la Halle Vacheresse; c’est une fierté ?
AR : On a un jeu plus offensif, plus libéré et on voyait que les gens étaient beaucoup plus heureux de venir à la salle. Ils nous l’ont fait savoir après les matchs, pendant les soirées avec les partenaires. C’est vachement importants car les gens viennent voir un match pour voir un spectacle. Il faut les régaler. On a moins réussi à le faire récemment mais on essaye à chaque fois à Vacheresse de mettre un peu d’ambiance, de mettre le feu pour que le public nous encourage.

BasketActu : Pour toi le prochain pallier à franchir c’est de rejoindre la Pro A ?
AR : Peut-être. J’ai envie de gravir les échelons mais sans brûler les étapes. Mais pour l’instant je suis concentré sur la fin de saison avec Roanne. On a des playoffs à faire et l’aventure peut être belle si on est sérieux. Je ne pense pas à l’année prochaine pour l’instant.

Crédit photo : Jean-Philippe Carlier-Bellenger/IS/LNB (une)

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.