ITW Benoit Mangin : « Tout le monde est impatient »

A J-4 de la réception de Nanterre92, Benoit Mangin est revenu sur l’impatience de tout Le Portel quant à la découverte de la ProA.

Dans quatre jours Le Portel va connaitre son premier match en ProA avec la réception de Nanterre92. Comme nous l’a expliqué Benoit Mangin c’est toute une ville qui attend de goûter enfin au plus haut niveau du basket français.

BasketActu : Comment s’est passée la pré-saison du Portel ?
Benoit Mangin : Très bien. Les nouveaux joueurs se sont bien intégrés avec quatre anciens qui sont restés au Portel. Le coach a gardé la même philosophie de jeu. Jusqu’à maintenant ça se passe bien. La semaine dernière on a gagné notre premier match officiel contre Boulogne (en Coupe de France). On pourra se jauger dès demain un peu plus contre le BCM.

BasketActu : Est-ce-que la dynamique de la montée est toujours présente ?
BM : Toujours, on n’est qu’à la fin de la préparation. Après on verra au fur et à mesure des matchs ; peut-être que ça se compliquera. Le club se structure de jour en jour. Beaucoup de choses ont changé depuis que je suis arrivé il y’a six ans. Je pense qu’avec la montée en ProA les choses ont bougé.

BasketActu : Tu imaginais monter un jour en ProA avec Le Portel ?
BM : J’avais resigné il y’a un an pour ça. C’est chose faite aujourd’hui. J’ai un peu tout connu avec le club ; les moments difficiles, les joies. Mais je pense que le plus beau est à venir.

BasketActu : Est-ce-que tu sens dans la ville une grande impatience de découvrir la ProA ?
BM : Nos supporters, la ville… ils n’attendent que ça. Une ville de moins de 10000 habitants qui accède à la ProA c’est du jamais vu. Tout le monde est impatient.

BasketActu : Le fait d’avoir beaucoup de joueurs référencés de ProB qui auront des choses à prouver peut être votre force pour la saison ?
BM : Clairement ; c’est un pari de la part du coach d’avoir pris que des joueurs référencés du niveau inférieur. On aura à cœur de prouver que l’on peut jouer en ProA dès cette année.

BasketActu : Le fait de démarrer par Nanterre92, un club avec certaines similitudes avec le vôtre, est un clin d’œil ?
BM : Il y’a quelques ressemblances, peut-être pas au nombre d’habitants des deux villes. Mais on a aussi un petit club qui se structure petit à petit. On a un peu envie d’avoir le même genre de parcours qu’eux.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.