ITW Blake Schilb, le Tchèque d’adoption

Après le brillant succès des Tchèques face au Croates (80-59), Blake Schilb est revenu sur son intégration au sein de la sélection tchèque.

Encore un naturalisé de complaisance ? C’est ce qu’il serait facile de penser concernant Blake Schilb. Mais l’Américain n’est pas de ceux qui n’ont jamais mis les pieds dans le pays qu’ils choisissent. En effet, Schilb est mariée avec une Tchèque depuis plusieurs et ses enfants parlent la langue et ont déjà la double nationalité. Qui plus est c’est en République Tchèque qu’il a lancé sa carrière professionnelle sous les couleurs de Nymburk (entre 2007 et 2009). Fruit d’un processus réfléchi, cette naturalisation a toutefois pris du temps. « L’année dernière pendant la saison avec Paris je suis allée plusieurs fois en République Tchèque pour que le dossier avance. On n’était pas sûr que je puisse être qualifié à temps » a-t’-il expliqué après la victoire en huitième de finale face à la Croatie. Pour lui, ce retour en France après un départ précipité du Paris Levallois en cours de saison afin de rentrer auprès de son jeune frère malade est aussi une petite revanche. « C’est bien d’être de retour en France spécialement après la raison pour laquelle je suis parti la saison dernière. C’est une bonne opportunité de jouer ici. Ma famille, ma mère, mon frère me regardent. Je parle beaucoup avec mon frère. Il me donne la motivation pour continuer, pour aller chercher une médaille ».

Mais avant d’y penser un peu plus fort il faudra venir à bout de la Finlande ou très probablement de la Serbie. « On a joué jusqu’à présent avec une incroyable énergie. Certes on a fait quelques erreurs mais si on joue avec cette énergie-là pendant la première période on sera une grosse équipe ». On veut bien le croire !

Crédit photo : FIBA

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.