ITW Charles Kahudi : « Je déteste être mis dans une case »

Pour Charles Kahudi, qui joue actuellement son meilleur basket en carrière, Le Mans a encore une belle marge de progression.

Non Charles Kahudi n’est pas qu’un joueur porté sur la défense. Cette saison, le Manceau est même le cinquième scoreur chez les JFL (quatrième si l’on enlève Edwin Jackson) avec 14,3 points de moyenne. Ce qui n’est pas pour lui déplaire. Entretien avec un joueur ambitieux.

BasketActu : On t’avait beaucoup vu quand Rodrigue s’est blessé en début de saison ; comment as-tu vécu cette période ?
Charles Kahudi : C’est vrai que cette année j’ai pris une autre dimension. Je suis toujours présent en défense mais maintenant je suis plus libéré offensivement. C’est bien mais maintenant il faut continuer sur la durée, continuer à aider l’équipe pour gagner des matchs.

BasketActu : C’était aussi important pour toi de montrer cette facette offensive et de ne pas être que le « défenseur de service » ?
CK : Bien sûr que c’était important parce qu’on a souvent tendance à mettre les gens dans des cases. C’est souvent le cas en France et je déteste être mis dans une case. Il y’a des jeunes qui peuvent monter. Mais si le gamin ne prouve pas il est dans sa case et tant pis pour lui. S’il peut prouver il pourra en sortir beaucoup plus tôt. C’est un truc qui m’a toujours motivé, casser un peu ses barrières. Cette année j’ai l’occasion de le montrer donc je ne m’en prive pas du tout.

BasketActu : Sur le plan collectif, le retour de Rodrigue a apporté davantage d’équilibre ; ça a tout changé ?
CK : c’est vrai que c’était important qu’il revienne parce que l’équipe, je pense, a été construite autour de lui en grande partie. Le coach s’appuyait sur lui pour avoir un peu le rôle de poste 2 américain que beaucoup d’équipes ont. Quand il te manque un joueur majeur ou qu’il n’est pas encore à 100% c’est toujours dommageable pour l’équipe. Maintenant qu’il est revenu on est mieux. Il faut que l’on continue à travailler pour être plus constant durant les matchs car on a des périodes de creux. On travaille et on est toujours en phase de développement. L’objectif est d’être présent au bon moment. Le chemin est encore long ; on est dans les clous pour la Leaders Cup. Ce n’est pas encore fait mais ça semble plutôt pas mal ; il faut confirmer avec le match contre Limoges.

BasketActu : D’un côté cela doit être rassurant d’avoir encore une marge de progression ?
CK : Bien sûr. C’est souvent le problème de beaucoup d’équipes qui sont trop fortes trop tôt ou qui ne progressent pas aussi vite ou autant qu’elles le voudraient. Nous on part un peu de loin car on a eu beaucoup de blessés ; on a eu un peu de mal à se connaitre mais là on a un petit rythme qui est plutôt pas mal. On peut aussi vraiment améliorer notre jeu sur beaucoup de points.

BasketActu : Le point positif des derniers matchs c’est aussi l’émergence de Petr Cornelie ; qu’est-ce-que tu peux nous dire sur lui ?
CK : Peter a bien fait le boulot. Il s’entraine sur le poste 3 et sur le poste 4. Pour un jeune de 2m11 il a beaucoup d’envie. Quand il veut il écoute bien (il sourit). Il a beaucoup apporté quand il a joué. Il a eu un rôle de starter mais sans complexe. Il prend des risques, il tente sa chance, c’est bien. Il joue au basket sans se prendre la tête. Je le pousse à être libéré car c’est ce que le coach veut et c’est son jeu. J’espère que même avec les retours il aura toujours du temps et qu’il continuera à nous aider et à progresser.

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.