ITW Charles Kahudi : « Il y’a un gros truc qui se prépare »

Alors que la préparation pour l’Euro a démarré depuis quelques jours, Charles Kahudi entend bien prendre part à la compétition qui aura lieu en France au mois de septembre.

Avec l’Equipe de France Charles Kahudi a gagné un surnom, « l’Homme », mais surtout trois médailles : l’argent lors de l’Euro 2011, l’or pendant l’Euro 2013 puis le bronze au Mondial 2014. Mais ces succès ne l’ont pas blasé et c’est avec une motivation maximale que l’ailier aborde cette préparation pour l’Euro.

BasketActu : Qu’est-ce-que ça te fait de retrouver à nouveau l’INSEP ?
Charles Kahudi : C’est toujours sympa de revenir ici. Ça fait quelques années maintenant qu’on est là à chaque début de préparation. Il y’a une petite routine, nos habitudes. Là on commence tranquille car tout le monde est arrivé au compte-goutte. Ça va monter crescendo.

BasketActu : On sent en tout cas que les automatismes sont déjà là…
CK : Pour moi c’est mon sixième été. La plupart du temps on a les mêmes systèmes de jeu. Ce qui marche en ce moment, on ne va pas l’effacer.

BasketActu : C’est le même enthousiasme à chaque campagne ?
CK : Ah oui, surtout cette année. C’est un Euro chez nous ; l’engouement est plus important. Sur ce media-day il y’a plus de journalistes que les années précédentes. Il y’a vraiment un gros truc qui se prépare. C’est kiffant.

BasketActu : On sait qu’il ne reste probablement qu’une place à prendre à l’extérieur ; comment appréhendes-tu cette concurrence ?
CK : La concurrence je n’y pense pas. Je suis là pour faire ce que je sais faire. J’ai pris de l’expérience, j’ai plus d’assurance dans ce que je sais faire. Je suis là pour apporter ça à l’équipe. Après ça sera au coach de faire ses choix. Moi je ne me prends pas la tête ; je suis là pour donner mon maximum. Après on verra.

BasketActu : On évoque souvent ton côté porte-bonheur avec ces trois médailles…
CK : Je n’aime pas trop ce truc de porte-bonheur. Je suis compétiteur avant tout. J’ai envie de prendre part à cet Euro en France, de pouvoir aider l’équipe et d’apporter ma pierre à l’édifice. Ça c’est mon objectif numéro un d’aller à l’Euro.

BasketActu : Est-ce-que le staff a déjà commencé à vous parler de la pression qu’il y’aurait pendant la préparation et l’Euro ?
CK : On n’en a pas trop encore parlé. Mais on est conscient que chaque nation qui a eu l’Euro ou une compétition à la maison a forcément une grande pression. On est champion d’Europe en titre donc forcément il y’aura un engouement accru, une pression certaine. Mais on joue pour ces moments-là. Cette pression on va la transformer en bonne pression en essayant au maximum d’être présent à chaque fois.

BasketActu : L’Equipe aborde-t’-elle différemment cette préparation du fait de ce statut de champion en titre, de ce ticket pour les JO à aller chercher ?
CK : C’est clair que l’on a un nouveau statut. En tant que champion d’Europe on sera forcément plus scruté. Ça sera moins évident mais à part ça la préparation on l’aborde comme chaque fois. On sait ce qu’on a à faire. Chaque joueur sort d’une relativement bonne saison ; tout le monde est à peu près à 100%. C’est bien pour l’Equipe de France, c’est bien pour l’alchimie.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.