ITW Charles Kahudi : « Le projet de l’ASVEL m’a vraiment plu »

Après six belles années au Mans, l’ailier Charles Kahudi s’apprête à relever un nouveau défi avec l’ASVEL.

Six ans dans un club cela ne s’oublie pas facilement. D’ailleurs Charles Kahudi l’avoue Le Mans restera sa deuxième maison. Désormais c’est sous les couleurs villeurbannaises qu’on le verra évoluer. Un défi que l’international aborde avec envie.

BasketActu : Comment s’est passé ton arrivée à l’ASVEL ?
Charles Kahudi : Plutôt simplement. On m’a très bien intégré. J’apprends encore les systèmes de jeu donc je me fonds encore dans le collectif. Mais ça va, je sens plutôt bien l’équipe. Et j’espère que l’on va faire une bonne année.

BasketActu : Tu étais en contact avec le groupe et le staff pendant ton séjour en équipe de France ?
CK : Oui. On a un tchat sur whatapps où justement je suivais un peu ce qu’il se passait pendant les matchs. J’avais aussi des échanges avec les gars. Le coach on s’est eu aussi pendant l’Euro, surtout vers la fin pour caler un peu mon retour.

BasketActu : On sait que tu étais tenté par une aventure à l’étranger ; tu n’as pas de regrets par rapport à ça ?
CK : Je n’ai pas de regrets parce que j’ai fait un choix. J’aurais pu partir à l’étranger et accepter un rôle différent, un projet différent. Mais le projet de l’ASVEL m’a vraiment plu. Je préfère être un joueur majeur du championnat de France, prendre du plaisir plutôt que de me faire beaucoup plus d’argent mais jouer quinze minutes de façon aléatoire quand tu es un joueur de rotation. Après je ne ferme aucune porte après mon contrat avec l’ASVEL. Sur l’étranger on verra mais pour l’instant c’est trop tôt.

BasketActu : Est-ce-que tu imagines déjà ton retour au Mans, qu’un jour le club retire ton maillot car tu as passé six ans là-bas…
CK : Je n’ai pas cette prétention-là parce qu’Alain c’est un joueur emblématique. Il a quand même été formé au club. J’avais le numéro 5, je crois que c’était celui de Nicolas Batum donc je pense qu’il y’a challenge (il sourit). Forcément j’arriverais au Mans avec beaucoup d’émotion, ça sera un moment très important pour moi. J’ai quand même pas mal grandi là-bas, j’y ai passé six belles années. Je suis rentré par la petite porte et j’ai pu sortir par la plus grande. Ça sera toujours un déplacement spécial. Il y’a les amis là-bas et tout ça. Le Mans c’est ma deuxième maison.

 

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.