ITW Charles Kahudi : « Tant que je serai en France, je resterai au Mans »

L’ailier du Mans Charles Kahudi aborde la nouvelle saison avec beaucoup d’ambition tout en réaffirmant son attachement au maillot manceau.

Charles-Kahudi-large-EuroleagueGentillement chambré par ses coéquipiers lors de son retour à l’entrainement, l’ailier du Mans Charles Kahudi aborde la nouvelle saison avec beaucoup d’ambition tout en réaffirmant son attachement au maillot manceau.

BasketActu : Comment te sens-tu une semaine après le titre ?
Charles Kahudi : Physiquement fatigué mais on va dire que c’est une bonne fatigue. Là on va reprendre avec mes coéquipiers, on va voir tous les joueurs. Là c’est un moment un petit peu de détente mais j’ai match ce soir (itw réalisée samedi, ndlr). On profite du moment.

BasketActu : Que retiens-tu de cette semaine post-titre ?
CK : Un petit peu comme en 2011 où on avait fait quelque chose qui n’était pas arrivé depuis longtemps. Là par contre c’est la plus belle des médailles donc ça s’est un peu plus accentué. C’est énorme, on ne réalise pas réellement encore. Nous les joueurs qui vont rester en France, on va pouvoir voir les gens qui sont super contents pour nous et fiers de ce que l’on a fait. C’est une très grande fierté. On sait que l’on a fait quelque chose d’énorme.

BasketActu : Cette confiance accumulée à l’Euro peut t’aider à aborder cette nouvelle saison ?
CK : Je n’y prête pas forcément attention. Disons que ça fait depuis février que je n’ai pas joué avec mes coéquipiers donc là je n’ai qu’une envie c’est de rejouer et de reprendre du plaisir. Je veux m’éclater sur le terrain. Je suis persuadé que si je fais ça le reste va suivre. Il faut que je prenne du plaisir et que je joue comme je sais le faire.

BasketActu : Comment s’est passé ton retour à l’entraînement ?
CK : Normalement mais je me suis fait un peu chambré. J’arrive dans la salle à Antarès; à peine passé les cinq premiers mètres j’entends « the champion is here, the champion is here ». Les gamins comme Dounia, Alain étaient les premiers à chambrer mais c’était bon enfant. On a bien rigolé, o n a un peu échangé par rapport à l’expérience et après on s’est mis au travail parce qu’il ne reste plus qu’un amical avant le championnat.

BasketActu : Quels vont être justement les objectifs du Mans cette saison ?
CK : J’ai envie de dire c’est comme chaque année; c’est bien se placer par rapport aux playoffs et espérer cette année accrocher un titre. Maintenant le championnat va être très dense; il y’a pas mal de très bonnes équipes qui ont des effectifs vraiment très complets. Il va falloir juste être sur nos gardes lors de chaque match, ne pas se donner de limites mais pas non plus se voir trop tôt trop beau car la saison sera longue.

BasketActu : Les résultats du Mans sont très réguliers mais qu’est-ce-qu’il manque pour aller chercher un titre ?
CK : Ce qui est notre problème depuis trois c’est les blessures : moi-même, l’année d’avant c’était Alain Koffi, Antoine Diot… L’année dernière on avait eu en plus Pape pendant un mois, Dounia pendant deux mois et ça nous avait pas mal pénalisé. Maintenant j’espère que cette année ça va nous laisser un peu tranquille parce qu’on a vraiment un bon groupe avec des mecs qui bossent vraiment bien, qui sont très intenses. Je pense que la dureté et l’intensité c’est un peu notre image. Maintenant il faut confirmer tout ça.

BasketActu : Comment perçois-tu ce retour en Pro A de joueurs comme Ali Traoré, Florent Piétrus… ?
CK : C’est toujours une motivation de jouer contre ce genre de joueurs-là. Ce sont des mecs qui ont fait des carrières à l’étranger ce à quoi aspirent beaucoup de joueurs qui sont en France. Ils ont de l’expérience et un bagage et se confronter à ces mecs-là c’est toujours un plus même si on les côtoie en Equipe de France les jouer en vis-à-vis c’est toujours motivant parce que tu te dis que tu joues contre les meilleurs joueurs français en activité et qui sont en Pro A.

BasketActu : Une expérience européenne ça peut-être un objectif pour toi à l’avenir ?
CK : Oui oui je ne m’en cache pas. Je me suis toujours dit que si je restais en France j’allais rester au Mans parce que depuis dix ans Le Mans est régulier sur la scène européenne, en championnat c’est un club très sain. Tant que je serais en France je resterais au Mans, si je dois aller à l’étranger oui je partirais à ce moment-là pour un projet. Mais pour le moment je suis bien au Mans et je ne me prends pas la tête.

Tags : ,
Comments

Commentaires (2)

  1. Deen_Burbusa

    Rejoignez ce forum, vous y trouverez votre bonheur tant au niveau du basket européen que de la NBA, il est truffé de connaisseurs
    Allez viens, rejoins-nous

    http://buzzersession.nouslesfans.com/

  2. Jah

    J'adore ce jouer ! Super état d'esprit, j'adore !