ITW Clément Cavallo : « En ville, les gens savent qui on est »

Capitaine de la Chorale de Roanne qui fait son retour dans l’élite après cinq ans d’absence, Clément Cavallo a vu sa côte de popularité grimper dans la Loire.

Est-ce qu’on ressent une fierté particulière quand on parvient à faire remonter en Jeep Elite un club comme Roanne ?
Oui, c’est une fierté et un honneur. J’ai le sentiment du devoir accompli parce que lorsque j’avais signé à Roanne il y a trois ans, l’objectif était de faire remonter la Chorale en trois ans. On a réussi à le faire la troisième année donc ça apporte encore plus de fierté. Marquer l’histoire d’un club, qui plus est historique, ça fait toujours plaisir.

Dans une petite ville comme Roanne, ta côte de popularité a-t-elle augmenté ?
Ah oui, ça change de Toulon ! Tu vas faire les courses, tu te fais accoster. Tu marches dans la rue, les gens savent qui tu es … C’est la beauté du métier donc on fait avec. Dans les bons moments, c’est toujours plus sympa.

Roanne a fait beaucoup de changements, contraints par les blessures pour certains, cet été. N’est-ce pas risqué de ne pas conserver l’ossature de la montée ?
C’est vrai qu’on a perdu pas mal d’acteurs majeurs de la montée la saison dernière. On était dix pros, et dix joueurs importants. Les joueurs français qui ont signé (Olivier Cortale et Steeve Ho You Fat), on les connaît et eux savent ce qu’on a fait la saison dernière et ce qu’ils doivent respecter. On doit montrer de belles choses pour les six gars qui ne nous ont pas accompagné. La pré-saison est faite pour les nouveaux s’acclimatent et rentrent dans le bain le plus rapidement possible. C’est aussi mon boulot en tant que capitaine.

Parmi les nouveaux joueurs, il y a le retour de Joe Burton. Que représente-t-il à Roanne ?
Joe était là lors de ma première année. C’était un joueur important apprécié par les fans. C’est comme si on n’avait pas changé de joueur. Il connaît la maison et ça va aider à l’acclimatation des autres Américains.

Crédit photo : David Haynau

Tags : , ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.