ITW Deshaun Thomas : « L’intensité était une des clefs »

Pour Deshaun Thomas, l’intensité mise dans le jeu face à Ulm a été un des éléments primordiaux pour obtenir la victoire.

Passave Ducteil Thomas JudithPour Nanterre l’Eurocup est synonyme de victoire. En l’espace de trois rencontres, la JSF a décroché autant de fois la timbale. Si la qualification n’est pas encore complètement concrète, Deshaun Thomas le reconnait : celle-ci se rapproche indéniablement.

« C’est une victoire très importante.  Etre à trois victoires ça nous met dans une bonne position pour la suite. Maintenant il va falloir reproduire le même genre de match en Pro A pour nous remettre dans le bon chemin ».

Deshaun Thomas, comme certains de ses coéquipiers intérieurs, était attendu par son entraîneur Pascal Donnadieu. Sur ce troisième match d’Eurocup, l’ancien d’Ohio State a plutôt répondu présent terminant la rencontre avec 16 points et 4 rebonds en 21 minutes. L’explication ? Le respect de la consigne « intensité ».

« C’était important de mettre de l’intensité. Il fallait que l’on joue dur, et c’est ce que nous avons fait sur ce match. C’était important pour moi, mais aussi pour toute l’équipe. Tout le monde était déterminé. L’intensité c’était une des clefs. J’ai essayé de faire tout mon possible pour aider mon équipe ».

Mais Deshaun Thomas et ses coéquipiers ne vont pas avoir l’occasion de reposer trop longtemps. A leur programme chargé figure ainsi un certain Nanterre-Paris Levallois ce samedi. N’ayant toujours pas renoué avec la victoire en championnat en 2014 (défaites face à Gravelines et Le Mans), la JSF serait bien inspirée de le faire face à son voisin francilien. Mais Thomas se méfie d’une équipe qu’il juge très complète.

« Face au Paris Levallois cela va être très intensif. Ça va être un bon match à la maison et on va se préparer pour ça. Ils ont une bonne équipe, de bons shooteurs… Il faudra que l’on soit prêt ».

Lors du match aller, Nanterre était allé s’imposer à Marcel Cerdan sur le score de 94 à 85.

Crédit photo : Claire Macel

 

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.