ITW Eric Bartéchéky : « On jouera le coup à fond »

Le coach havrais Eric Bartéchéky est revenu avec nous sur l’affiche de la Leaders Cup face à Strasbourg et sur la bonne première partie de saison du STB.

Parmi les invités à la Leaders Cup, le STB Le Havre est un peu la surprise. Cependant le parcours en championnat du club normand lors de la première partie du championnat a montré qu’il ne l’avait pas volé. Erci Bartéchéky, le coach havrais, est revenu avec nous sur cette qualification dont il espère qu’elle sera profitable pour l’évolution du club.

BasketActu : Que pensez-vous de ce tirage avec Strasbourg comme adversaire ?
Eric Bartéchéky : Dans tous les cas ça aurait été compliqué. Il y’avait quatre belles équipes que ça soit Limoges, Nanterre ou Dijon. Ce sont des styles différents mais très difficiles à manœuvrer. Mais Strasbourg j’aurais quand même aimé éviter car c’est quand même une équipe qui survole un peu le championnat, qui fait un beau parcours en Europe…On connait la qualité de leur coach, sélectionneur de l’Equipe de France, et qui est un fin tacticien. Après sur un premier match sur une compétition comme ça, tout est possible, tout est ouvert. La motivation sera là et la vérité du terrain nous dira si on sera capable de passer le cap de ce quart de finale.

BasketActu : La fraicheur de l’équipe pourra être un atout ?
EB : Je pense que l’on va essayer de mettre ça en avant. On aura énormément de motivation et de détermination parce qu’il y’aura aussi beaucoup de joueurs pour qui ça sera la première fois, je pense à Gédéon Pitard, à Nianta Diarra, Will Yeguete… La motivation sera là qui plus est face à Strasbourg mais ce n’est que la vérité du terrain qui compte. On verra ce que ça donne mais on va jouer le coup à fond.

BasketActu : Qu’est-ce-qui fait que cette année ça marche aussi bien pour l’instant pour Le Havre ?
EB : L’objectif de la leaders Cup s’était un peu éloigné avant début décembre et que l’on puisse enchainer les trois victoires de suite (Châlons-Reims, Chalon et l’ASVEL). Cette série nous a vraiment permis de recoller aux huit premières places et d’avoir l’opportunité de saisir la qualification de la Leaders Cup sur le dernier match contre Pau. Au-delà de ça on est vraiment content d’avoir neuf victoires pour huit défaites à la mi-parcours. On a un groupe avec des joueurs qui connaissent bien la Pro A avec Ricardo, John. Shawn King apporte aussi beaucoup à l’équipe. Il y’a un bon mélange avec ces joueurs d’expérience et les joueurs français plus jeunes. L’esprit est là  et c’est plutôt satisfaisant pour le moment.

BasketActu : Le fait que des joueurs comme Ricardo et John connaissaient déjà le club est-il un plus ?
EB : Ca peut jouer un petit peu le fait d’être déjà passé par Le Havre mais surtout ils savent que chez nous on leur donne beaucoup de responsabilités, de temps de jeu et qu’ils ont un impact réel sur l’équipe. Ca je pense que ça les rend bien dans leur tête, confortable et ils arrivent à tirer l’équipe vers le haut. Mais il y’a aussi d’autres joueurs dont on parle moins et qui sont super importants dans l’équipe comme Shawn King ou Hugo Invernizzi… Ils ont tous un rôle qui permet à l’équipe de bien fonctionner même s’il est plus minime que d’autres joueurs.

BasketActu : Ce bon passage doit aussi permettre aux jeunes comme Nianta, Will… de mieux évoluer…
EB : Ces joueurs ne bénéficient pas d’un temps de jeu important mais sur le temps de jeu qu’ils ont il faut qu’ils soient efficaces pour le bien de l’équipe et c’est ce qu’ils font en espérant qu’ils puissent en bénéficier davantage sur la deuxième partie de saison. Mais c’est bien pour eux je pense de faire partie d’une équipe qui gagne des matchs, qui va à la Leaders Cup. C’est une exposition pour l’équipe, pour chacun des joueurs, pour le club, la ville, les supporters et les partenaires. C’est vraiment une bonne chose pour nous.

BasketActu : Il y’a aussi eu la victoire d’Hugo au All Star Game, cette qualification à la Leaders Cup… On ne va plus vous identifier au maintien ; est-ce-que la principale satisfaction elle n’est pas là ?
EB : Après il faut aussi quand même relativiser et prendre un peu de recul en se disant que si les  budgets ne font pas les équipes, on reste quand même une équipe avec un très faible budget et il serait quand même bon aussi que ces résultats-là n’enlèvent pas cette réalité. Il faudrait augmenter ce budget pour avoir un peu plus de sécurité car on a vu aussi les autres années que l’on aurait pu redescendre en Pro B. Tout est fragile donc il faut aussi avoir conscience de ça.

BasketActu : Cette qualification peut- elle être un tournant ? Sentez-vous une émulation au sein du club et de son entourage ?
EB : C’est sûr que l’on a senti dans la semaine (celle du 12 au 18, ndlr) qu’il y’avait un peu d’excitation avec cette qualification pour la Leaders Cup. Le club doit se servir de ça un peu pour communiquer auprès des partenaires, de la ville et que l’on arrive à utiliser cette performance pour augmenter aussi l’aspect financier et pour pouvoir l’année prochaine, si on se maintient, pouvoir peut-être avoir d ‘autres objectifs que le maintien.

 

Crédit photo : Valentin Delrue

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.