ITW Florent Piétrus : « Essayer de créer une dynamique d’équipe »

S’il juge le SLUC version 2015/16 très talentueux, Florent Piétrus sait que l’équipe n’est pas encore prête.

Après un Euro à la maison, Florent Piétrus est de retour depuis quelques jours à son quotidien avec le SLUC Nancy. Cadre de l’équipe lorraine, l’ailier-fort espère que le groupe saura vite trouver une bonne dynamique collective pour aller loin.

BasketActu : Comment se sont passées tes retrouvailles avec ton équipe ?
Florent Piétrus : J’ai joué trois matchs en trois jours donc je n’ai pas encore fait vraiment d’entrainement avec eux. Mais on sent que c’est une équipe très jeune, qui manque de beaucoup d’expérience. Il faudra forcément recadrer par moment car on est un peu foufou. On ne pense pas beaucoup à ce que l’on doit faire sur le terrain. C’est une équipe qui a beaucoup de talent. Il faut optimiser les temps d’entrainement afin de se connaitre davantage et vraiment créer une dynamique d’équipe.

BasketActu : Tu en as l’habitude maintenant mais comment on gère le passage entre le séjour en EDF et le retour à un quotidien normal en club ?
FP : Ce n’est pas facile car il faut d’adapter à des nouveaux coéquipiers. Comme je l’ai dit il faut essayer de créer une dynamique d’équipe. Mais à l’heure actuelle il n’y a aucune équipe avec des gars au mieux de leur forme. Il faut s’adapter surtout quand tu es un joueur important du club et de l’équipe. Je pense que c’est une dynamique de travail que l’on doit trouver dès demain (aujourd’hui) parce que le premier match va arriver très vite et je pense que c’est important de bien commencer le championnat.

BasketActu : Tu étais en contact avec tes coéquipiers pendant la période équipe de France ?
FP : Je n’étais pas en contact mais je regardais un peu ce qu’ils faisaient. C’est vrai qu’il y’a eu beaucoup de matchs compliqués. On avait tellement de matchs à pression que j’avais préféré rester concentré sur ce que j’avais à faire en sélection. Mais je les suivais, je parlais régulièrement avec l’entraineur de comment travaillait l’équipe.

BasketActu : Comment tu la juges pour l’instant ?
FP : Elle est très jeune, elle manque d’expérience. Il faudra vraiment beaucoup travailler pour que l’on puisse être une équipe capable de jouer les trouble-fêtes. On a du talent mais pour l’instant on ne pense pas vraiment au basket. On pense juste que c’est un jeu alors que c’est quelque chose qu’il faut vraiment prendre au sérieux.

BasketActu : L’idée c’est de faire un peu le même parcours que l’année dernière ?
FP : Exactement. A chaque fois on n’est pas très loin, il nous manque toujours quelque chose et j’espère qu’avec cette équipe on pourra aller plus loin.

BasketActu : Est-ce-que le plus de cette année ne pourrait pas être un meilleur équilibre entre le cinq majeur et les rotations ?
FP : L’année dernière on n’avait pas été épargné par les blessures en fin de saison. Pour prétendre aller plus loin il faut vraiment avoir deux « cinq ». Une saison c’est super long et tirer sur les mêmes joueurs à chaque fois ça n’est pas évident. Il arrive un moment où tu te sens fatigué. Ce sera à nous de trouver notre rythme, de travailler à l’entrainement.

BasketActu : Le premier match de la saison pour un Nancy sera un déplacement à Nanterre ; que peux-tu dire de Mouhammadou Jaiteh ?
FP : Il a beaucoup progressé ; je pense que ça lui a fait beaucoup de bien de pouvoir faire ce championnat d’Europe. Il a pris beaucoup d’expérience en deux mois. Il voit les choses un peu différemment. En jouant tous les jours avec des joueurs de très haut-niveau il a dû gagner une année  en deux mois.

Crédit photo : Ann-Dee Lamour

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.