ITW Henri Kahudi : « Prouver que je suis un bon joueur »

Après avoir passé plusieurs saisons au Mans, Henri Kahudi est prêt à relever le défi SPO Rouen afin de lancer véritablement sa carrière.

henri kahudiAu Mans Henri Kahudi avait l’étiquette de l’éternel jeune pas encore totalement professionnel. Afin de donner un coup d’accélérateur à sa carrière, l’ancien international U20 est venu en Normandie relever le challenge Rouen sous la houlette de Laurent Sciarra. Entretien avec un meneur bien décidé à montrer ce qu’il a sous le pied.

BasketActu : Face à Alabama on a vu un match assez accroché; quelles sont tes impressions ?

Henri Kahudi : Ca a été accroché car on s’est rendu le match difficile. A partir du moment où ils sont passés en zone, le ballon n’arrivait plus à l’intérieur et on a commencé à balancer. L’adresse au début n’était pas non plus avec nous. De l’autre côté, Alabama s’est procuré beaucoup de contre-attaques.

BasketActu : Leur défense très agressive semble également vous avoir posé problème…

HK : Pas tellement en fait car ils sont passés en zone. Ils ne coupaient pas les lignes de passe et nous on n’avait pas encore travaillé la zone. C’est la première fois que l’on avait ça en match. On a joué qu’un seul système mais on ne s’en est pas trop mal sorti. Après comme je l’ai dit on aurait du se rendre le match beaucoup plus facile et le tuer dès la première mi-temps.

BasketActu : Avec la blessure de Philippe tu as eu plus de temps de jeu; comment t’es-tu senti dans le match ?

HK : Je me suis bien senti, j’ai continué à jouer mon rôle. Après le coach m’encourage à prendre plus de responsabilités et de shoots. C’est ce que j’ai essayé de faire en deuxième mi-temps mais j’aurai du le faire aussi en première mi-temps parce que l’équipe avait besoin de ça.

BasketActu : On voit que les jeunes prennent leurs responsabilités; c’est une vraie volonté du coach ?

HK : Oui. Le coach nous a dit « si vous avez un shoot ouvert, prenez-le« . Il faut toujours les prendre. Après pour gagner un match de basket il faut défendre donc après on peut prendre autant de shoots que l’on veut, si on défend derrière ça va payer.

BasketActu : Là tu arrives dans un nouveau club; pourquoi avoir opté pour le SPO Rouen et la Pro B ?

HK : Déjà je voulais sortir du Mans parce que ça faisait un moment que j’étais là-bas. J’avais envie de voir autre chose. Ensuite je voulais réellement lancer ma carrière. Au Mans même si j’étais pro depuis plusieurs années, j’étais toujours considéré un peu comme un jeune par le coach. Il voulait que j’en fasse plus mais d’un côté il me considèrait toujours comme un jeune. Je n’avais pas l’appréhension du coach au Mans mais ici le coach me fait entièrement confiance. Il veut que je me libère et c’est pour ça que je suis venu ici, pour prouver que je suis un bon joueur.

BasketActu : L’allongement de la saison risque de te permettre d’avoir plus de temps de jeu; c’est quelque chose que tu avais dans un coin de ta tête en signant ici ?

HL : Je trouve que l’allongement de la saison est bénéfique. Après moi je suis jeune donc la fatigue ça n’est pas la même chose que pour un joueur de 34 ans. J’ai déjà joué la Coupe d’Europe avec Le Mans et on avait deux matchs par semaine. Donc plus il y’aura de match et mieux ça sera pour moi. Plus je pourrais me montrer et plus je pourrais progresser.

BasketActu : L’étiquette Pro B ne t’a pas fait peur ? Car c’est une option pas toujours envisagée par les jeunes…

HK : Pour moi Pro A ou Pro B ça reste du basket pro, il n’y a pas d’étiquette pour moi. Je vais me donner à fond.

BasketActu : Les présences de Laurent Sciarra, ancien meneur très expérimenté, et de Philippe Da Silva ont été des arguments ?

HK : Exactement; leurs présences vont beaucoup m’aider. Au vue de leur palmarès et de leur expérience, ils vont me donner beaucoup de conseils. Ca va forcément m’aider et grâce à tous les entrainements et les matchs que je vais faire à leurs côtés, je vais pouvoir progresser et donner le meilleur de moi-même.

BasketActu : Tu as déjà beaucoup d’échanges avec eux ?

HK : Oui. Avec Philippe on se parle toujours à l’entrainement, pendant les matchs il est toujours là à me donner des conseils; « tu dois faire la passe là, regardez ici… », le coach c’est pareil. Et même les assistants m’encouragent toujours à faire plus. Philippe c’est le meneur-gestionnaire donc moi je dois être le meneur-libérateur.

BasketActu : Peux-tu nous expliquer quel genre de coach est Laurent Sciarra ?

HK : Il n’est pas comme les gens pensent qu’il est. Tout le monde pense qu’il est sévère alors que non. Il est proche des joueurs. C’est un déconneur mais quand il faut être sérieux, il est sérieux. Et ça c’est bien. Il déconne mais quand le match commence, il devient sérieux, il est dans sa bulle et il faut faire le boulot.

BasketActu : Dans quels secteurs de jeu dois-tu encore progresser ?

HK : Je suis jeune donc encore en formation. Je dois encore m’améliorer dans la lecture de jeu, la conservation du ballon, la prise d’initiatives, mettre beaucoup de points… Même si ça n’est pas ma première qualité je dois quand même mettre des points.

 

Présent au SPO Rouen depuis l’intersaison 2012, Philippe Da Silva sera le coéquipier d’Henri Kahudi à la mène. Passé au cours de sa carrière par des clubs comme Evreux ou le Paris Levallois, l’international portuguais nous a livré ses impressions sur son coéquipier.

« Je suis vraiment content qu’il nous ait rejoint. C’est vrai qu’il avait un peu au Mans ce statut d’éternel espoir sans jamais prendre trop de responsabilités. Je sais que ça n’était pas facile le rôle qu’il avait. On lui demandait de rentrer, de ne pas perdre le ballon, de faire des trucs assez simples. Je pense que ça va être un mal pour un bien qu’il soit parti, qu’il puisse avoir son éclosion. J’espère pourvoir l’aider, qu’il mûrisse en même temps que l’équipe ait cet avantage de l’avoir dans l’équipe. Parce que c’est un garçon qui a vraiment des qualités mais il faut qu’il joue, qu’il gagne en confiance, en expérience, qu’il vole de ses propres ailes.

Tous les jours à l’entrainement j’essaye de lui donner deux/trois conseils. Mine de rien malgré son jeune âge c’est quelqu’un qui est intelligent dans le jeu. il faut juste qu’il comprenne quand il doit jouer pour lui parce que de temps en temps il faut qu’il le fasse.. Mais il est vraiment à l’écoute et je pense que l’on peut fonctionner en très bon binôme ».

 

Tags : ,
Comments

Commentaires (1)

  1. DA 72

    Henri Kahudi n'a pas fait un passage exceptionnelle au MSB. Sa rudesse offensive pour un meneur était préjudiciable: il n'a aucun shoot, ni à mi-distance, ni à 3 pts Cependant, comme son ainé, sa défense et son physique pour un poste 1 (1m94) font de lui une dissuasion redoutable. Il a l'athlétisme mais il a besoin de s'étoffer physiquement. Je pense que c'est un joueur qui émergera tardivement comme son frère et nous le reverrons surement au grand jour vers 24/25 ans à un autre niveau, s'il bosse…