ALL STAR GAME

ITW Hugo Invernizzi : « Ça me va mieux de jouer 4 »

Shooter redoutable, Hugo Invernizzi fait désormais partie des meubles à Nanterre où il va aborder la saison dans un nouveau rôle.

Basket Actu : La saison dernière, Pascal Donnadieu s’était souvent plaint du recrutement fait en son absence. Cette année, sentez-vous une différence du fait qu’il ait été présent ?
Hugo Invernizzi : Je ne sais pas si j’ai déjà vu une différence parce que ce n’est que la pré-saison. On verra ce que ça va donner en match officiel. Mais c’est vrai que je sens le coach plus serein du recrutement du fait qu’il ait pu être là dès le début. L’année dernière, ça le stressait de pas avoir pu faire le recrutement comme il le voulait alors que cette année, il a vraiment eu les joueurs qu’il souhaitait.

Basket Actu : Le groupe paraît plus soudé que l’année dernière. Est-ce vraiment le cas ?
HI : L’année dernière on a eu pas mal de problèmes entre les joueurs et le staff. Nous, entre joueurs on s’entendait très bien, même si je pense qu’on n’avait pas une cohésion d’équipe fantastique. Cette année, tout le monde a déjà pu jouer ensemble alors que l’année dernière on avait beaucoup de blessés. Mais encore une fois, ce n’est que la pré-saison. On verra quand ça sera dur, quand un joueur fera un mauvais match si il commence à s’énerver ou pas.

Basket Actu : Cet été, le staff de Nanterre s’est étoffé avec l’arrivée de Philippe Da Silva. Qu’apporte-t-il ?
HI : Il apporte beaucoup de précision. On est beaucoup plus précis sur les petites choses, tout simplement parce qu’il y a plus de membres du staff disponibles. Il apporte aussi sa vision du basket, avec son passé de meneur, davantage basée sur l’intuition.

Basket Actu : Vous allez débuter la saison au poste 4, contrairement aux années précédentes où votre poste était un peu plus flou. Comment s’est prise cette décision ?
HI : Je ne sais pas si ça sera mon poste pour le reste de ma carrière mais c’est que, vu le jeu qu’on veut mettre en place à Nanterre, je pense que ce poste est celui qui me va le mieux, celui où je suis le plus performant. On n’a pas vraiment de poste 3, on a beaucoup de joueurs qui jouent le pick and roll. On joue plus avec trois arrières. Ça me va mieux de jouer 4. Ça permet aussi à l’équipe d’avoir plus d’espace et de pratiquer le jeu au large qu’on adore.

Basket Actu : Lorsque vous jouiez poste 4 les saisons précédentes, on pointait souvent du doigt votre manque de dureté en défense.
HI : J’ai pas mal travaillé cet été sur la muscu. Mais je pense que c’est une image que j’aurai pour toujours. Je ne me bats même plus contre parce que je sais que même si j’en fais plus que les autres, j’aurai toujours cette image. Ça ne me dérange même pas. Je ne me fais pas de soucis pour ça.

Basket Actu : Comment avez-vous vécu le départ d’Heiko Schaffartzik avec qui vous étiez inséparable ?
HI : C’est dur. Ça fait bizarre après deux ans où on était en chambre ensemble lors des déplacements. Mais c’est le monde pro, on savait qu’on n’allait pas jouer toute notre carrière ensemble.

Basket Actu : Avec qui vont se faire les concours de shoot à l’entraînement maintenant ?
HI : Je ne sais, il n’y a personne à mon niveau (rires). Ça va être avec Adas Juskevicius et Haukur Palsson, mais on a mois d’affinités pour le moment.

Crédit photo : F.Blaise

Tags : ,
Comments

Commentaires

Comments are closed.