ITW Isaia Cordinier : « Montrer que je suis capable d’assumer des responsabilités »

Isaia Cordinier, à Antibes pour au moins une saison, meurt déjà d’envie de découvrir la NBA avec les Atlanta Hawks, qui l’ont drafté en juin dernier.

Il n’a que 19 ans, mais Isaia Cordinier a bien la tête sur les épaules. S’il a envie de rejoindre rapidement la NBA (il a été drafté par les Atlanta Hawks en 44e position), il sait que l’étape Pro A avec Antibes est nécessaire afin de poursuivre sa progression. Dans un contexte qu’il connait bien, l’arrière entend prouver qu’il peut assumer des responsabilités dans l’élite. On a discuté de tout ça avec lui lors du media day de la LNB.

Isaia, comment se passe la préparation avec Antibes ?
Isaia Cordinier : Elle se passe très bien. On a bien avancé avec les sept nouveaux joueurs par rapport à l’équipe de l’an dernier. On construit quelque chose et on voit bien que la mayonnaise a pris par rapport à l’entente entre les joueurs. De mon côté, je soigne toujours la blessure que j’ai eu cet été en Summer League. Je devrais reprendre l’opposition dans la semaine. J’avance bien aussi de mon côté pour rejoindre le groupe.

Après la Draft c’était un choix évident de revenir à Antibes ?
Je ne dirais pas évident, mais j’ai eu des discussions avec ma famille, mes conseillers et c’était vraiment le choix sportif, de vie, pour mon développement, idéal pour la suite de ma carrière.

Le temps de jeu en Pro A c’est aussi ce que tu es venu chercher ?
Avoir des responsabilités oui, mais maintenant il va falloir que je montre que je suis capable de les assumer. J’ai 19 ans, mais ça fait déjà deux ans que je suis en pro. L’année dernière j’ai prouvé en Pro B (avec Denain, NDLR) et là je veux continuer ma progression à l’étage supérieur.

"il y a la peur d’être envoyé un peu n’importe où en Europe après la Draft"

On imagine aussi que tu as l’envie d’y aller crescendo pour ne pas te brûler ?
C’est vrai que ça ne m’aurait pas dérangé d’intégrer directement le roster d’Atlanta, mais  la Pro A c’est sûrement une étape supplémentaire dont j’ai besoin avant de rejoindre la NBA. Pour l’instant, j’ai juste hâte de rejouer.

Est-ce-que tu as des échanges réguliers avec Atlanta ?
J’ai un préparateur physique qui s’occupe de moi et qui fait des comptes rendus toutes les semaines à Atlanta au sujet de mon développement physique. Ils sont aussi déjà venus me rendre visite à deux reprises depuis le début de la pré-saison.

C’est important de sentir derrière toi ce suivi de la franchise ?
Oui, surtout pour un deuxième tour comme moi. Il y a la peur d’être envoyé un peu n’importe où en Europe après la Draft, de tomber aux oubliettes. Je sens qu’ils sont vraiment engagés, qu’ils ont un projet sérieux pour moi et qu’ils prendront le temps qu’il faudra. Je sens qu’ils sont vraiment motivés à l’idée de me voir les rejoindre.

Est-ce que tu sens avant le début de cette saison une petite pression par rapport à ton statut de joueur drafté ?
C’est sûr qu’il y’aura une petite pression, mais je vais jouer comme je l’ai toujours fait. Pour l’instant je suis en Pro A, je vais y faire ma saison et c’est ça qui m’amènera là où je veux aller. Cette petite pression, je ne veux pas trop y penser. Je reste un joueur de Pro A pour l’instant et je dois valider mon étape avant de poursuivre mon chemin.

Il y a aussi la volonté de prouver qu’un jeune peut avoir des responsabilités dans l’élite.
Pour moi, l’âge ne devrait pas entrer en ligne de compte. Tant qu’on est bon, on devrait pouvoir jouer. Je n’ai pas de complexe d’infériorité par rapport à mon âge. Je joue au basket c’est tout.

Tags :
Comments

Commentaires

Comments are closed.